Le rôle du président sera purement protocolaire, indique l'Union belge. "Il représentera l'URBSFA lors de rencontres officielles, soutiendra le management, mais lui permettra de travailler de façon indépendante", selon un communiqué de la fédération. "Je me réjouis particulièrement de la confiance qui m'a été témoignée", déclare Mehdi Bayat. "Vu le rôle plus restreint, plus protocolaire du président, je serai en mesure de continuer à assurer mes fonctions au Sporting de Charleroi. A l'URBSFA, je tiens surtout à soutenir le management, avec lequel j'ai déjà très bien collaboré, et le management dans la réalisation du plan en 11 points".

Gérard Linard était devenu le premier président fédéral francophone en 50 ans. Ancien président de l'aile francophone du football amateur (ACFF), le Hennuyer a dépassé la limite d'âge (75 ans) pour un mandat au sein de l'instance du football belge, mais le Comité exécutif a décidé de faire une exception. Il a pu exercer son mandat jusqu'au bout. Mehdi Bayat, 40 ans, est membre du Comité exécutif de l'union belge depuis 2015 et vice-président de la commission technique depuis 2017. Bayat est le 12e président de l'URBSFA (Union royale belge des sociétés de football association), fondée en 1895.