Soutenu par le public de la Rod Laver Arena, Kyrgios a poussé Medvedev jusqu'au jeu décisif dans le premier set (7/1). Le deuxième set est resté en équilibre jusqu'au dixième jeu lorsque Medvedev a réussi le premier break de la manche (6-4), suffisant pour mener 2 sets à 0. Malgré quelques signes de nervosité en début de troisième set, Kyrgios restait bien dans le match. Il a fait exploser la Rod Laver Arena après une volée au filet avant de s'offrir un break dans la foulée (3-4). Dans le jeu suivant, l'Australien a réalisé un coup entre les jambes et se portait à 3-5. Il empochait ensuite la manche 3-6. Medvedev ne tremblait pas dans le quatrième set. Le Russe réussissait le break pour mener 4-2 et réalisait un jeu blanc dans la foulée. Appliqué, le N.2 mondial terminait la rencontre sur sa première balle de match. Finaliste l'an passé, Medvedev vise une première victoire à Melbourne. Il rencontrera au prochain tour le Néerlandais Botic van de Zandschulp (ATP 57), qui a vu le Français Richard Gasquet (ATP 81) abandonner. Van de Zandschulp menait 4-6, 6-0, 4-0 lorsque Gasquet a abandonné. (Belga)

Soutenu par le public de la Rod Laver Arena, Kyrgios a poussé Medvedev jusqu'au jeu décisif dans le premier set (7/1). Le deuxième set est resté en équilibre jusqu'au dixième jeu lorsque Medvedev a réussi le premier break de la manche (6-4), suffisant pour mener 2 sets à 0. Malgré quelques signes de nervosité en début de troisième set, Kyrgios restait bien dans le match. Il a fait exploser la Rod Laver Arena après une volée au filet avant de s'offrir un break dans la foulée (3-4). Dans le jeu suivant, l'Australien a réalisé un coup entre les jambes et se portait à 3-5. Il empochait ensuite la manche 3-6. Medvedev ne tremblait pas dans le quatrième set. Le Russe réussissait le break pour mener 4-2 et réalisait un jeu blanc dans la foulée. Appliqué, le N.2 mondial terminait la rencontre sur sa première balle de match. Finaliste l'an passé, Medvedev vise une première victoire à Melbourne. Il rencontrera au prochain tour le Néerlandais Botic van de Zandschulp (ATP 57), qui a vu le Français Richard Gasquet (ATP 81) abandonner. Van de Zandschulp menait 4-6, 6-0, 4-0 lorsque Gasquet a abandonné. (Belga)