"Je ne suis pas déçu, je veux qu'on écrive les choses correctement, mais je suis vigilant", a-t-il expliqué. "J'ai bien aimé les deux premiers tours, mais ici, je trouve qu'à un certain moment les choses tournent mal. Medvedev était plus fort, il mérite la victoire, mais j'aurais voulu que David serre plus les boulons. On savait que Medvedev était aigu (sic), on savait comment il allait jouer. Et si David n'était peut-être pas prêt pour battre un tel adversaire, car ce n'était que son quatrième match après quatre mois d'arrêt, il faut travailler pour s'en rapprocher." Thierry Van Cleemput avoue pourtant qu'il y a cru, quand il a vu David Goffin reprendre du poil de la bête dans le deuxième set. "Il y avait quelque chose à essayer dans le deuxième set, peut-être oser un peu plus, entreprendre des choses. Ce deuxième set était très important car quand un adversaire frappe si fort, il suffit qu'il soit un peu plus fatigué physiquement pour commencer à être moins précis et à rater plus. Mais David n'y est pas parvenu. Maintenant, là où j'ai un petit problème, c'est avec le troisième set. Je ne l'ai pas aimé du tout. Je dis: attention à ne pas retomber dans les travers." (Belga)

"Je ne suis pas déçu, je veux qu'on écrive les choses correctement, mais je suis vigilant", a-t-il expliqué. "J'ai bien aimé les deux premiers tours, mais ici, je trouve qu'à un certain moment les choses tournent mal. Medvedev était plus fort, il mérite la victoire, mais j'aurais voulu que David serre plus les boulons. On savait que Medvedev était aigu (sic), on savait comment il allait jouer. Et si David n'était peut-être pas prêt pour battre un tel adversaire, car ce n'était que son quatrième match après quatre mois d'arrêt, il faut travailler pour s'en rapprocher." Thierry Van Cleemput avoue pourtant qu'il y a cru, quand il a vu David Goffin reprendre du poil de la bête dans le deuxième set. "Il y avait quelque chose à essayer dans le deuxième set, peut-être oser un peu plus, entreprendre des choses. Ce deuxième set était très important car quand un adversaire frappe si fort, il suffit qu'il soit un peu plus fatigué physiquement pour commencer à être moins précis et à rater plus. Mais David n'y est pas parvenu. Maintenant, là où j'ai un petit problème, c'est avec le troisième set. Je ne l'ai pas aimé du tout. Je dis: attention à ne pas retomber dans les travers." (Belga)