Il s'agit du deuxième passage de Mbark Boussoufa à Gand. En 2004, le club gantois avait été le recruter dans la réserve de Chelsea. Avec ses dribbles chaloupés, il était très vite devenu la coqueluche du stade Jules Otten. La saison 2005-2006 avait été celle de la confirmation, le virevoltant Marocain étant honoré du Soulier d'Ebène et d'un premier titre de Footballeur pro de l'année avant de poser ses crampons au Sporting d'Anderlecht.

En janvier 2007, il est consacré Soulier d'Or, titre qu'il remportera une seconde fois trois ans plus tard, toujours sous la vareuse mauve et blanche. Mbark Boussoufa quitte la compétition belge en 2011 pour le club d'Anji Makhatchkala en Russie. Après deux saisons au Daghestan, il rejoint le Lokomotiv Moscou, où il n'avait que très peu d'occasions de se mettre en valeur récemment.

Mbark Boussoufa était proche d'un retour à Anderlecht l'été passé, mais le transfert avait capoté à la fin du mercato.

Il s'agit du deuxième passage de Mbark Boussoufa à Gand. En 2004, le club gantois avait été le recruter dans la réserve de Chelsea. Avec ses dribbles chaloupés, il était très vite devenu la coqueluche du stade Jules Otten. La saison 2005-2006 avait été celle de la confirmation, le virevoltant Marocain étant honoré du Soulier d'Ebène et d'un premier titre de Footballeur pro de l'année avant de poser ses crampons au Sporting d'Anderlecht. En janvier 2007, il est consacré Soulier d'Or, titre qu'il remportera une seconde fois trois ans plus tard, toujours sous la vareuse mauve et blanche. Mbark Boussoufa quitte la compétition belge en 2011 pour le club d'Anji Makhatchkala en Russie. Après deux saisons au Daghestan, il rejoint le Lokomotiv Moscou, où il n'avait que très peu d'occasions de se mettre en valeur récemment. Mbark Boussoufa était proche d'un retour à Anderlecht l'été passé, mais le transfert avait capoté à la fin du mercato.