"Mbappé a choisi une position personnelle de laisser la quasi-totalité de ses gains à des associations. D'autres joueurs se sont regroupés, on les a un peu aidés. D'autres sont tout à fait libres de faire ce qu'ils veulent, il n'y a pas de directives particulières", a indiqué le président de la Fédération française Noël Le Graët. L'accord trouvé depuis plusieurs mois entre les joueurs et la FFF fixe leurs primes à hauteur de 30% de la dotation que versera la Fifa à la France, soit, en cas de victoire, 9 millions d'euros à partager entre les 23 Bleus (30% des 30 millions d'euros attribués au vainqueur). Cette somme représenterait une prime d'environ 400.000 euros par joueur pour les 23 Bleus. Mais des sources proches indiquent qu'une partie de la dotation reviendra aussi au staff technique et, dans une moindre mesure, à des salariés de la Fédération qui travaillent sur ce Mondial, ce qui ramènerait les primes à un montant légèrement inférieur. A l'Euro 2016, les Français avaient perçu environ 240.000 euros chacun, après leur défaite contre le Portugal en finale (1-0 après prolongation). (Belga)

"Mbappé a choisi une position personnelle de laisser la quasi-totalité de ses gains à des associations. D'autres joueurs se sont regroupés, on les a un peu aidés. D'autres sont tout à fait libres de faire ce qu'ils veulent, il n'y a pas de directives particulières", a indiqué le président de la Fédération française Noël Le Graët. L'accord trouvé depuis plusieurs mois entre les joueurs et la FFF fixe leurs primes à hauteur de 30% de la dotation que versera la Fifa à la France, soit, en cas de victoire, 9 millions d'euros à partager entre les 23 Bleus (30% des 30 millions d'euros attribués au vainqueur). Cette somme représenterait une prime d'environ 400.000 euros par joueur pour les 23 Bleus. Mais des sources proches indiquent qu'une partie de la dotation reviendra aussi au staff technique et, dans une moindre mesure, à des salariés de la Fédération qui travaillent sur ce Mondial, ce qui ramènerait les primes à un montant légèrement inférieur. A l'Euro 2016, les Français avaient perçu environ 240.000 euros chacun, après leur défaite contre le Portugal en finale (1-0 après prolongation). (Belga)