Samedi, le Final Four débutera avec Alost-Roulers au Sportcentrum Schotte. "Nous pouvons déjà annoncer que moins de 1000 billets ont été réservés en ligne pour le match. Notre système de billetterie est maintenant bloqué sur 1000 billets", ont prévenu les dirigeants alostois. Cette approche sera suivie pour les matches suivants. Par exemple, le samedi 21 mars avec Roulers - Maaseik, un autre match du top. "Nous devons absolument suivre les conseils du gouvernement. Après tout, de nombreuses personnes vulnérables vont aussi au volley", a déclaré Boone. "Nous préférons ce scénario à l'annulation des matches. Parce que cela mettrait les clubs dans de sérieux problèmes, avec des abonnements à rembourser et des sponsors insatisfaits." Boone s'est entretenu par téléphone mardi matin avec ses collègues présidents d'autres pays européens sur la crise du coronavirus. "Dans certains pays, des mesures plus drastiques ont déjà été prises, entraînant une perte de revenus importante pour les clubs. Heureusement, ce n'est pas encore le cas ici. Les championnats doivent normalement s'arrêter le 15 mai, mais demain/mercredi, nous enverrons une lettre à la Fédération européenne (CEV) pour réclamer une prolongation jusqu'en juin. De cette façon, nous évitons que des joueurs puissent déjà être appelés en équipe nationale, alors que les championnats sont encore en cours. Il faudrait alors suspendre également la Ligue des Nations". Jeudi soir prochain, une réunion est déjà prévue entre la ligue et la fédération et la question y sera abordée. (Belga)

Samedi, le Final Four débutera avec Alost-Roulers au Sportcentrum Schotte. "Nous pouvons déjà annoncer que moins de 1000 billets ont été réservés en ligne pour le match. Notre système de billetterie est maintenant bloqué sur 1000 billets", ont prévenu les dirigeants alostois. Cette approche sera suivie pour les matches suivants. Par exemple, le samedi 21 mars avec Roulers - Maaseik, un autre match du top. "Nous devons absolument suivre les conseils du gouvernement. Après tout, de nombreuses personnes vulnérables vont aussi au volley", a déclaré Boone. "Nous préférons ce scénario à l'annulation des matches. Parce que cela mettrait les clubs dans de sérieux problèmes, avec des abonnements à rembourser et des sponsors insatisfaits." Boone s'est entretenu par téléphone mardi matin avec ses collègues présidents d'autres pays européens sur la crise du coronavirus. "Dans certains pays, des mesures plus drastiques ont déjà été prises, entraînant une perte de revenus importante pour les clubs. Heureusement, ce n'est pas encore le cas ici. Les championnats doivent normalement s'arrêter le 15 mai, mais demain/mercredi, nous enverrons une lettre à la Fédération européenne (CEV) pour réclamer une prolongation jusqu'en juin. De cette façon, nous évitons que des joueurs puissent déjà être appelés en équipe nationale, alors que les championnats sont encore en cours. Il faudrait alors suspendre également la Ligue des Nations". Jeudi soir prochain, une réunion est déjà prévue entre la ligue et la fédération et la question y sera abordée. (Belga)