Richard a remporté samedi matin la 1e série éliminatoire, en 54.66, devançant le Français Maxence Barouh (56.49), vainqueur vendredi de la distance classique, et l'Allemand Yannic Lemmen (56.65). En finale l'après-midi, il a signé un chrono un rien supérieur de 55.34, mais suffisant pour précéder d'un centième le Slovène Nejc Znidarcic (55.35). Le Français Hugues Moret a complété le podium, 81 centièmes plus tard (56.15). Vendredi, le kayakeur belge s'était classé 10e de la longue distance (classic), en 54:27.23, soit à un peu plus de 2 minutes du vainqueur français Maxence Barouh. Maxime Richard abordera début 2020 ses derniers mois de compétition avant d'entamer sa reconversion comme directeur technique francophone de canoë-kayak. Fin avril à Nantahala (USA), il tentera de décrocher une 5e couronne mondiale en sprint, sa discipline de prédilection. (Belga)

Richard a remporté samedi matin la 1e série éliminatoire, en 54.66, devançant le Français Maxence Barouh (56.49), vainqueur vendredi de la distance classique, et l'Allemand Yannic Lemmen (56.65). En finale l'après-midi, il a signé un chrono un rien supérieur de 55.34, mais suffisant pour précéder d'un centième le Slovène Nejc Znidarcic (55.35). Le Français Hugues Moret a complété le podium, 81 centièmes plus tard (56.15). Vendredi, le kayakeur belge s'était classé 10e de la longue distance (classic), en 54:27.23, soit à un peu plus de 2 minutes du vainqueur français Maxence Barouh. Maxime Richard abordera début 2020 ses derniers mois de compétition avant d'entamer sa reconversion comme directeur technique francophone de canoë-kayak. Fin avril à Nantahala (USA), il tentera de décrocher une 5e couronne mondiale en sprint, sa discipline de prédilection. (Belga)