Votre entraîneur Alexander Blessin est parti lors du mercato hivernal. Yves Vanderhaeghe est arrivé au mois de février pour le remplacer. Qu'est-ce qui a changé avec votre nouveau coach ?

MAXIME D'ARPINO :"Ils ont un peu la même philosophie de jeu mais Yves (cf : Vanderhaeghe) nous fait plus jouer. On retrouve un peu plus de plaisir à l'entraînement parce qu'on travaille beaucoup avec le ballon. C'est ce qui nous manquait avec Alexander Blessin. Depuis que le nouvel entraîneur est arrivé à l'entraînement, il a installé beaucoup de jeux de possession. J'apprécie énormément ces nouvelles méthodes d'entraînement parce que c'est ce que j'ai connu lors de ma formation à Lyon. Bien qu'on ait eu du mal à le mettre en place face aux grosses équipes du championnat, je trouve qu'il y avait du mieux lors des derniers matchs."

Tu disais dans une interview l'année passée que ton coach Alexander Blessin pouvait t'emmener avec toi s'il partait. T'es-tu déjà renseigné sur la ville de Gênes ?

D'ARPINO :"(Rires). C'est compliqué à dire. Il me reste deux ans de contrat. On s'était dit avec le président que j'allais faire deux saisons à Ostende. On s'installera en fin de saison pour discuter ensemble de mon avenir."

La saison passée vous jouiez pour une accession en Champions Play-offs mais cette année vous luttez pour le maintien. Vous avez 32 points alors que vous en aviez 46 au même moment l'année passée. Comment analysez-vous ce changement de situation ?

D'ARPINO :"C'est sûr que cette saison est plus compliquée. Personne ne nous attendait à cette place-là, la saison passée. On était une équipe difficile à jouer c'est ce qui faisait la force de notre équipe. Entre temps, beaucoup de joueurs importants sont partis cet été. Ils ont été remplacés par des jeunes joueurs qui ont besoin de plus de temps pour s'adapter en première division. C'était une saison plus compliquée mais le plus important est fait. Je pense qu'on a 90% de chance d'être maintenu. Même si la saison était moins bonne, l'objectif est de se maintenir en D1A. Je pense que c'est de bon augure pour les jeunes qui ont pris de l'expérience."

Retrouvez la suite de cette interview avec Maxime D'Arpino et sur le prochain duel contre le FC Bruges ce samedi sur Sportmagazine.be

Votre entraîneur Alexander Blessin est parti lors du mercato hivernal. Yves Vanderhaeghe est arrivé au mois de février pour le remplacer. Qu'est-ce qui a changé avec votre nouveau coach ?MAXIME D'ARPINO :"Ils ont un peu la même philosophie de jeu mais Yves (cf : Vanderhaeghe) nous fait plus jouer. On retrouve un peu plus de plaisir à l'entraînement parce qu'on travaille beaucoup avec le ballon. C'est ce qui nous manquait avec Alexander Blessin. Depuis que le nouvel entraîneur est arrivé à l'entraînement, il a installé beaucoup de jeux de possession. J'apprécie énormément ces nouvelles méthodes d'entraînement parce que c'est ce que j'ai connu lors de ma formation à Lyon. Bien qu'on ait eu du mal à le mettre en place face aux grosses équipes du championnat, je trouve qu'il y avait du mieux lors des derniers matchs." Tu disais dans une interview l'année passée que ton coach Alexander Blessin pouvait t'emmener avec toi s'il partait. T'es-tu déjà renseigné sur la ville de Gênes ?D'ARPINO :"(Rires). C'est compliqué à dire. Il me reste deux ans de contrat. On s'était dit avec le président que j'allais faire deux saisons à Ostende. On s'installera en fin de saison pour discuter ensemble de mon avenir."La saison passée vous jouiez pour une accession en Champions Play-offs mais cette année vous luttez pour le maintien. Vous avez 32 points alors que vous en aviez 46 au même moment l'année passée. Comment analysez-vous ce changement de situation ?D'ARPINO :"C'est sûr que cette saison est plus compliquée. Personne ne nous attendait à cette place-là, la saison passée. On était une équipe difficile à jouer c'est ce qui faisait la force de notre équipe. Entre temps, beaucoup de joueurs importants sont partis cet été. Ils ont été remplacés par des jeunes joueurs qui ont besoin de plus de temps pour s'adapter en première division. C'était une saison plus compliquée mais le plus important est fait. Je pense qu'on a 90% de chance d'être maintenu. Même si la saison était moins bonne, l'objectif est de se maintenir en D1A. Je pense que c'est de bon augure pour les jeunes qui ont pris de l'expérience."