"Ce serait une erreur, car je pense qu'en ce moment, la F1 devient de plus en plus populaire, et tout le monde gagne de plus en plus d'argent", a déclaré le pilote Red Bull, vendredi, en marge du Grand Prix d'Azerbaïdjan. Verstappen indique que les pilotes, "ceux qui font réellement le spectacle et mettent leur vie en danger", devraient pouvoir continuer à partager les revenus croissants sans plafond. Un plafond potentiel de 30 millions de dollars pour les deux pilotes d'une équipe à partir de 2023 est évoqué depuis quelque temps. Cependant, aucun accord n'a été trouvé jusqu'ici. Il faudrait aussi voir l'impact qu'aurait un tel plafond sur les contrats à long terme déjà en cours, comme celui de Verstappen avec Red Bull, qui court jusque 2028. Verstappen a également prévenu que les entrepreneurs ou les managers pourraient être réticents à investir dans de jeunes talents s'ils savent que les rendements potentiels à long terme seront réduits. Cette préoccupation a également été évoquée par Lando Norris, de McLaren. "Dès que vous avez le soutien, ou que vous avez un investisseur en tant que pilote, ils veulent bien sûr récupérer leur argent à un moment", a expliqué le Britannique. "Et si le salaire est plafonné, il sera plus difficile ou cela intéressera beaucoup moins les gens d'investir dans des jeunes pilotes et d'investir pour que des personnes aient des chances d'accéder à la F1." (Belga)

"Ce serait une erreur, car je pense qu'en ce moment, la F1 devient de plus en plus populaire, et tout le monde gagne de plus en plus d'argent", a déclaré le pilote Red Bull, vendredi, en marge du Grand Prix d'Azerbaïdjan. Verstappen indique que les pilotes, "ceux qui font réellement le spectacle et mettent leur vie en danger", devraient pouvoir continuer à partager les revenus croissants sans plafond. Un plafond potentiel de 30 millions de dollars pour les deux pilotes d'une équipe à partir de 2023 est évoqué depuis quelque temps. Cependant, aucun accord n'a été trouvé jusqu'ici. Il faudrait aussi voir l'impact qu'aurait un tel plafond sur les contrats à long terme déjà en cours, comme celui de Verstappen avec Red Bull, qui court jusque 2028. Verstappen a également prévenu que les entrepreneurs ou les managers pourraient être réticents à investir dans de jeunes talents s'ils savent que les rendements potentiels à long terme seront réduits. Cette préoccupation a également été évoquée par Lando Norris, de McLaren. "Dès que vous avez le soutien, ou que vous avez un investisseur en tant que pilote, ils veulent bien sûr récupérer leur argent à un moment", a expliqué le Britannique. "Et si le salaire est plafonné, il sera plus difficile ou cela intéressera beaucoup moins les gens d'investir dans des jeunes pilotes et d'investir pour que des personnes aient des chances d'accéder à la F1." (Belga)