Le Standard qui perd, cela n'arrive pas souvent cette saison en championnat. Deux fois sur trois (NDLR : avec la Coupe de Belgique), Joeri van de Velde était au sifflet. "Je constate que nous avons perdu à trois reprises en Belgique. Il s'agit à chaque fois du même arbitre. Deux fois, il ne nous a pas accordé un but valable. Je ne cherche pas un fautif, je pointe une vérité", a expliqué Guy Luzon à Sudpresse.

Difficile, pour le coup, de donner tort au mentor des Rouches. En première période, Opare aurait pu bénéficier d'un pénalty, l'arbitre lui a adressé une jaune pour simulation. En seconde période, De Camargo s'est vu refuser un - très beau - but, complètement valable.

Pas un coup d'essai

Lors de la première défaite du Standard, le 6 octobre, face à Zulte Waregem, le coach avait été bon joueur. "Le match était serré. Chapeau à Zulte-Waregem, qui était meilleur que nous ce dimanche soir. Leur victoire est méritée." Ce jour-là, le Standard avait perdu, mais Jeori van de Velde n'était pas l'arbitre de la rencontre.

Le 5 décembre, au lendemain de l'élimination en coupe de Belgique face au Cercle, Luzon avait également parlé de Joeri van de Velde. "Nous avons contrôlé la rencontre durant près de 75 minutes, mais le Cercle nous a dominé le temps restant et est parvenu à marquer sur un penalty discutable". Encore une fois, au regard des images, difficile d'être catégorique sur la légitimité du penalty.

Alors Guy Luzon mauvais perdant ? Difficile à dire. Une seule chose est certaine, il est en déclaration d'après match comme en coaching de bord terrain : chaud bouillant !

En matière de déclaration tapageuse sur l'arbitre, Guy Luzon n'en est pas à son coup d'essai. En octobre 2013, c'est Jérôme Enzolo qui en avait fait les frais. Après le partage contre Anderlecht, Guy Luzon avait mis en doute l'impartialité du ref'. "On m'a dit quand je suis arrivé en Belgique qu'Anderlecht avait un avantage du point de vue de l'arbitrage. Aujourd'hui, on a pu constater que c'était vrai avec deux cartes rouges et un penalty non sifflé."

Le Standard qui perd, cela n'arrive pas souvent cette saison en championnat. Deux fois sur trois (NDLR : avec la Coupe de Belgique), Joeri van de Velde était au sifflet. "Je constate que nous avons perdu à trois reprises en Belgique. Il s'agit à chaque fois du même arbitre. Deux fois, il ne nous a pas accordé un but valable. Je ne cherche pas un fautif, je pointe une vérité", a expliqué Guy Luzon à Sudpresse. Difficile, pour le coup, de donner tort au mentor des Rouches. En première période, Opare aurait pu bénéficier d'un pénalty, l'arbitre lui a adressé une jaune pour simulation. En seconde période, De Camargo s'est vu refuser un - très beau - but, complètement valable. Pas un coup d'essaiLors de la première défaite du Standard, le 6 octobre, face à Zulte Waregem, le coach avait été bon joueur. "Le match était serré. Chapeau à Zulte-Waregem, qui était meilleur que nous ce dimanche soir. Leur victoire est méritée." Ce jour-là, le Standard avait perdu, mais Jeori van de Velde n'était pas l'arbitre de la rencontre.Le 5 décembre, au lendemain de l'élimination en coupe de Belgique face au Cercle, Luzon avait également parlé de Joeri van de Velde. "Nous avons contrôlé la rencontre durant près de 75 minutes, mais le Cercle nous a dominé le temps restant et est parvenu à marquer sur un penalty discutable". Encore une fois, au regard des images, difficile d'être catégorique sur la légitimité du penalty. Alors Guy Luzon mauvais perdant ? Difficile à dire. Une seule chose est certaine, il est en déclaration d'après match comme en coaching de bord terrain : chaud bouillant !En matière de déclaration tapageuse sur l'arbitre, Guy Luzon n'en est pas à son coup d'essai. En octobre 2013, c'est Jérôme Enzolo qui en avait fait les frais. Après le partage contre Anderlecht, Guy Luzon avait mis en doute l'impartialité du ref'. "On m'a dit quand je suis arrivé en Belgique qu'Anderlecht avait un avantage du point de vue de l'arbitrage. Aujourd'hui, on a pu constater que c'était vrai avec deux cartes rouges et un penalty non sifflé."