Le Mortselois de 22 ans, s'est montré patient face à un adversaire redoutable de près. Au terme des quatre minutes réglementaires d'un combat très fermé, le golden score a tourné à l'avantage du plus jeune. Après le 2e shido de Mollaei (après 2:10), l'Iranien ne pouvait plus temporiser et Casse en profita dès qu'ils se retrouvèrent au sol pour arracher sa place en finale. Il s'agissait d'un cinquième combat entre eux. Casse mène désormais 3 à 2. L'Iranien avait gagné le dernier au golden score en repêchages au Grand Chelem de Paris en février. Au Grand Chelem d'Abou Dhabi, en octobre 2018, Casse l'avait battu par ippon et pris sa revanche sur sa défaite en quarts (waza-ari) aux Mondiaux de Bakou en 2018. En novembre 2017, en quarts de finale du GP de La Haye, le Belge avait gagné leur premier combat par ippon. En finale, Matthias Casse sera opposé à l'Israélien Sagi Muki, 2e mondial, qui s'est imposé par waza-ari dans sa demi-finale face à l'inattendu Egyptien Mohamed Abdelaal (IJF 31). Casse retrouvera l'Israélien qu'il n'a battu qu'à une seule reprise, au 2e tour au Masters de Guangzhou en décembre 2018, dans une 6e confrontation directe. Muki a gagné les quatre autres: en finale au Grand Chelem d'Abou Dhabi en octobre 2018, et cette année en quarts de finale au Grand Chelem de Paris en février, en demi-finale du Grand Chelem d'Ekaterinbourg en mars et en demi-finale du Grand Chelem de Bakou en mai. En 35 combats cette année, Casse n'a concédé que 8 défaites dont 3 des oeuvres de Muki. En matinée, Casse a dominé successivement le Chinois Zha Lasai (IJF 72) sur ippon (immobilisation après 3:41 de combat), l'Italien Antonio Esposito (IJF 24) sur waza-ari au golden score (après 35 secondes dans la prolongation) et le Slovaque Filip Stancel (IJF 91) sur ippon (après 2:58). En quarts de finale contre l'Allemand Dominic Ressel (IJF 5), il a réussi à placer un ippon au golden score (après 3:03 dans la prolongation). (Belga)