Matteo De Bonis avait été le deuxième coureur de l'équipe Vini Zabu à se faire pincer pour dopage en l'espace de douze mois, après Matteo Spreafico, contrôlé positif à l'ostarine, un stéroïde anabolisant, lors du Giro 2020. Matteo Spreafico avait été suspendu trois ans en mai dernier. Deux cas positifs dans la même période de douze mois conduisant automatiquement à une suspension de l'équipe, Vini Zabu avait été écartée du peloton pendant trente jours entre le 7 avril et le 6 mai. (Belga)

Matteo De Bonis avait été le deuxième coureur de l'équipe Vini Zabu à se faire pincer pour dopage en l'espace de douze mois, après Matteo Spreafico, contrôlé positif à l'ostarine, un stéroïde anabolisant, lors du Giro 2020. Matteo Spreafico avait été suspendu trois ans en mai dernier. Deux cas positifs dans la même période de douze mois conduisant automatiquement à une suspension de l'équipe, Vini Zabu avait été écartée du peloton pendant trente jours entre le 7 avril et le 6 mai. (Belga)