Initialement épinglé par le Parquet du football belge pour une faute de main volontaire, Rits se voit finalement sanctionner pour un manque de fair-play "que l'on ne peut tolérer dans le monde du football", a commenté la Commission des litiges. Face à Genk le week-end dernier (2-1), l'arbitre Wouters a confondu Paulussen avec Rits, renvoyant ainsi le mauvais joueur aux vestiaires. Les deux protagonistes ont nié avoir touché le ballon de la main. "Le manque manifeste de fair-play de la part de Rits lui a permis de terminer la rencontre alors que son coéquipier Paulussen a été injustement exclu dès la 18e minute de jeu" a poursuivi la Commission des litiges. Mats Rits a écopé d'une journée de suspension (et de 400 euros d'amende). Il devra donc purger sa journée de suspension face à Ostende le 16 octobre. Malines peut aller en appel de cette sanction. Rien n'a été retenu logiquement à l'encontre Paulussen. (Belga)

Initialement épinglé par le Parquet du football belge pour une faute de main volontaire, Rits se voit finalement sanctionner pour un manque de fair-play "que l'on ne peut tolérer dans le monde du football", a commenté la Commission des litiges. Face à Genk le week-end dernier (2-1), l'arbitre Wouters a confondu Paulussen avec Rits, renvoyant ainsi le mauvais joueur aux vestiaires. Les deux protagonistes ont nié avoir touché le ballon de la main. "Le manque manifeste de fair-play de la part de Rits lui a permis de terminer la rencontre alors que son coéquipier Paulussen a été injustement exclu dès la 18e minute de jeu" a poursuivi la Commission des litiges. Mats Rits a écopé d'une journée de suspension (et de 400 euros d'amende). Il devra donc purger sa journée de suspension face à Ostende le 16 octobre. Malines peut aller en appel de cette sanction. Rien n'a été retenu logiquement à l'encontre Paulussen. (Belga)