Vendredi, la première étape propose une bosse finale de 5 km et une belle occasion pour Van der Poel. "Mais je ne suis certainement pas le seul prétendant, et tout le monde est encore frais au départ du Giro. Ce ne sera pas facile de lâcher les sprinteurs. Je ferai de mon mieux, nous verrons qui possèdera les jambes les plus rapides dans le final." Van der Poel a débuté sa saison tard, terminant troisième de Milan-Sanremo avant de remporter A Travers la Flandre et le Tour des Flandres. "Même si je n'ai pas disputé beaucoup de courses, c'était une saison des classiques assez chargée", a-t-il expliqué. "C'était un peu une course contre la montre pour être prêt. A la fin, j'étais fatigué et j'aurais préféré prendre plus de repos, mais j'avais envie de faire le Giro. A présent, je me sens bien. J'espère gagner une étape, je ne me préoccupe pas d'un classement général ou du classement par points." Van der Poel veut disputer le Giro et le Tour. "Savoir si mon dos tiendra est aussi un gros point d'interrogation. Je l'espère. Je ne sais pas comment mon corps réagira à une course par étapes de trois semaines, je ne l'ai encore jamais fait, c'est une nouvelle expérience. Je veux aller au bout. On dit que l'on devient un coureur plus fort quand on termine un grand Tour, donc c'est un objectif." (Belga)

Vendredi, la première étape propose une bosse finale de 5 km et une belle occasion pour Van der Poel. "Mais je ne suis certainement pas le seul prétendant, et tout le monde est encore frais au départ du Giro. Ce ne sera pas facile de lâcher les sprinteurs. Je ferai de mon mieux, nous verrons qui possèdera les jambes les plus rapides dans le final." Van der Poel a débuté sa saison tard, terminant troisième de Milan-Sanremo avant de remporter A Travers la Flandre et le Tour des Flandres. "Même si je n'ai pas disputé beaucoup de courses, c'était une saison des classiques assez chargée", a-t-il expliqué. "C'était un peu une course contre la montre pour être prêt. A la fin, j'étais fatigué et j'aurais préféré prendre plus de repos, mais j'avais envie de faire le Giro. A présent, je me sens bien. J'espère gagner une étape, je ne me préoccupe pas d'un classement général ou du classement par points." Van der Poel veut disputer le Giro et le Tour. "Savoir si mon dos tiendra est aussi un gros point d'interrogation. Je l'espère. Je ne sais pas comment mon corps réagira à une course par étapes de trois semaines, je ne l'ai encore jamais fait, c'est une nouvelle expérience. Je veux aller au bout. On dit que l'on devient un coureur plus fort quand on termine un grand Tour, donc c'est un objectif." (Belga)