Trois hommes ont pris la poudre d'escampette assez tôt dans la journée. Le Néerlandais Dylan van Baarle (Ineos) et le Français Axel Domont (AG2R-La Mondiale), partis après 10 km, ont été rejoints quelques kilomètres plus tard par l'Irlandais Eddie Dunbar (Ineos). Après avoir compté un peu plus de 3:00 d'avance sur le peloton, les trois fuyards ont vu leur avance fondre inexorablement avant que van Baarle ne parte en solitaire. Le Néerlandais a finalement été repris à 35 bornes de l'arrivée. Les attaques se sont ensuite succédées à la tête du peloton, Mathieu van der Poel, Tiesj Benoot tentant leur chance avant que Tony Gallopin (AG2R-La Mondiale) ne creuse l'écart. Le Français a vu Ben Hermans et le Britannique James Shaw (SwiftCarbon Pro Cycling) lui prêter main-forte. Le trio, passé sous la flamme rouge avec 10 secondes d'avance, a vu le groupe de tête revenir dans la montée finale. C'est alors que van der Poel a placé une attaque que personne n'a été capable de suivre. Le Néerlandais de 24 ans, qui a décroché sa 19e victoire sur la route, a ainsi confirmé son statut de favori pour les prochains Mondiaux. Il a également pris le maillot vert de leader au général aux dépens de l'Italien Matteo Trentin (Mitchelton-Scott), vainqueur dimanche. Il devance l'Italien d'une seconde alors que De Buyst est 3e à 7 secondes. Mercredi, la cinquième étape verra le peloton effectuer une boucle de 174,1 km autour de Birkenhead. Le Tour de Grande-Bretagne, remporté l'an dernier par le Français Julian Alaphilippe, s'achève samedi. (Belga)