"Ce sera un chemin difficile vers les JO", a expliqué Van der Poel lors d'un point presse en ligne mardi. "Mais il est important pour l'équipe et pour les sponsors que je roule au Tour de France. Faire l'impasse n'est pas une option", a-t-il assuré sans préciser s'il irait jusqu'au bout de la Grande Boucle (du 26 juin au 18 juillet) alors que le VTT est prévu les 26 et 27 juillet dans la capitale japonaise. Mathieu Van der Poel, 26 ans, a pris la 7e place de l'épreuve de Coupe du monde de VTT à Albstadt dimanche, la première au programme, se plaignant malgré tout un peu d'un dos qui l'a déjà fait souffrir. Le Néerlandais a prévu de rouler les deux manches de Coupe du monde au programme pour prendre des points, importants qui déterminent l'ordre de départ à Tokyo. L'épreuve suivante est prévue à Nove Mesto en République Tchèque le week-end prochain. "Si tu pars 3e ou 2e, tu peux aussi gagner si tu es le meilleur, mais tu ne sais jamais ce qu'il peut se passer, comme quelqu'un qui chute devant toi au départ. Et comme c'est un objectif que tu as en tête depuis 4 ans, tu ne prends aucun risque", a justifié Van der Poel. Le Néerlandais va switcher ensuite entre le vélo et le VTT pour se préparer au mieux lors de son stage en altitude prévu ensuite à La Plagne. "J'ai besoin de quelques entraînements très durs pour retrouver mes repères", a expliqué Van der Poel qui sera au Tour de Suisse (du 6 au 13 juin) "puis dix jours à la maison", avant les championnats des Pays-Bas (du 16 au 20 juin), "puis viendra le Tour". (Belga)

"Ce sera un chemin difficile vers les JO", a expliqué Van der Poel lors d'un point presse en ligne mardi. "Mais il est important pour l'équipe et pour les sponsors que je roule au Tour de France. Faire l'impasse n'est pas une option", a-t-il assuré sans préciser s'il irait jusqu'au bout de la Grande Boucle (du 26 juin au 18 juillet) alors que le VTT est prévu les 26 et 27 juillet dans la capitale japonaise. Mathieu Van der Poel, 26 ans, a pris la 7e place de l'épreuve de Coupe du monde de VTT à Albstadt dimanche, la première au programme, se plaignant malgré tout un peu d'un dos qui l'a déjà fait souffrir. Le Néerlandais a prévu de rouler les deux manches de Coupe du monde au programme pour prendre des points, importants qui déterminent l'ordre de départ à Tokyo. L'épreuve suivante est prévue à Nove Mesto en République Tchèque le week-end prochain. "Si tu pars 3e ou 2e, tu peux aussi gagner si tu es le meilleur, mais tu ne sais jamais ce qu'il peut se passer, comme quelqu'un qui chute devant toi au départ. Et comme c'est un objectif que tu as en tête depuis 4 ans, tu ne prends aucun risque", a justifié Van der Poel. Le Néerlandais va switcher ensuite entre le vélo et le VTT pour se préparer au mieux lors de son stage en altitude prévu ensuite à La Plagne. "J'ai besoin de quelques entraînements très durs pour retrouver mes repères", a expliqué Van der Poel qui sera au Tour de Suisse (du 6 au 13 juin) "puis dix jours à la maison", avant les championnats des Pays-Bas (du 16 au 20 juin), "puis viendra le Tour". (Belga)