Pour défendre son maillot, le Néerlandais est passé à l'offensive en faisant partie de l'échappée de 29 coureurs qui a roulé plus de 200 km devant. "C'était à bloc toute la journée. Beaucoup de coureurs voulaient être dans l'échappée, ça allait vraiment vite. Après une demi-heure, une heure, on voyait que tout le monde était à la limite et là, c'est dangereux", a raconté Van der Poel. Après avoir compté près de sept minutes sur le groupe des favoris, Mathieu van der Poel est finalement arrivé avec un peu plus de trois minutes d'avance sur Pogacar avant la première étape de montagne samedi. Il en a également profité pour maintenir son avance sur Wout van Aert et Kasper Asgreen, ses deux plus proches poursuivants au classement général. "On est sorti avec un groupe très fort. Mohoric était vraiment fort aujourd'hui. J'avais deux coureurs proches de moi au classement, c'était eux (van Aert et Asgreen, ndlr.) que je devais tenir à l'oeil. Je suis vraiment allé à la limite pour garder ce maillot. Je ne suis pas là pour le classement général, c'est assez clair, mais je vais essayer de garder le maillot encore un jour." (Belga)

Pour défendre son maillot, le Néerlandais est passé à l'offensive en faisant partie de l'échappée de 29 coureurs qui a roulé plus de 200 km devant. "C'était à bloc toute la journée. Beaucoup de coureurs voulaient être dans l'échappée, ça allait vraiment vite. Après une demi-heure, une heure, on voyait que tout le monde était à la limite et là, c'est dangereux", a raconté Van der Poel. Après avoir compté près de sept minutes sur le groupe des favoris, Mathieu van der Poel est finalement arrivé avec un peu plus de trois minutes d'avance sur Pogacar avant la première étape de montagne samedi. Il en a également profité pour maintenir son avance sur Wout van Aert et Kasper Asgreen, ses deux plus proches poursuivants au classement général. "On est sorti avec un groupe très fort. Mohoric était vraiment fort aujourd'hui. J'avais deux coureurs proches de moi au classement, c'était eux (van Aert et Asgreen, ndlr.) que je devais tenir à l'oeil. Je suis vraiment allé à la limite pour garder ce maillot. Je ne suis pas là pour le classement général, c'est assez clair, mais je vais essayer de garder le maillot encore un jour." (Belga)