Après plus de 200 km d'échappée, Mohoric s'est imposé avec 1:20 d'avance sur Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) et 1:40 sur Magnus Cort Nielsen (EF-Nippo). "J'avais déjà gagné sur le Giro et sur la Vuelta, et à chaque fois la plus longue étape. Cet effort d'endurance doit correspondre à mes qualités. Sur une grosse échappée de ce genre, il y a toujours beaucoup d'aspects tactiques à prendre en compte. Donc j'ai décidé de partir très tôt." Membre du groupe de 29 coureurs qui composaient l'échappée matinale, le champion de Slovénie est parti seul avec Brent Van Moer à 90 kilomètres de l'arrivée. Le duo avait ensuite été rejoint par Jasper Stuyven et Victor Campenaerts. "Mais je ne m'attendais quand même pas à ce qu'on largue le reste du groupe aussi loin, à 90 km de l'arrivée. J'ai vraiment réalisé que j'allais gagner à la flamme rouge, et là j'ai pleuré d'émotion", a précisé Mohoric. En plus de sa victoire, Mohoric en a profité pour s'emparer du maillot à pois du classement de la montagne. "Au départ je me suis juste lancé à l'attaque du maillot à pois, à partir du moment où j'ai vu que Schelling n'était pas là et qu'il y avait une occasion pour le prendre. Maintenant je vais essayer de le garder. Je ne sais pas si je pourrai aller dans l'échappée demain, mais je vais essayer de le défendre si je le peux." (Belga)

Après plus de 200 km d'échappée, Mohoric s'est imposé avec 1:20 d'avance sur Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) et 1:40 sur Magnus Cort Nielsen (EF-Nippo). "J'avais déjà gagné sur le Giro et sur la Vuelta, et à chaque fois la plus longue étape. Cet effort d'endurance doit correspondre à mes qualités. Sur une grosse échappée de ce genre, il y a toujours beaucoup d'aspects tactiques à prendre en compte. Donc j'ai décidé de partir très tôt." Membre du groupe de 29 coureurs qui composaient l'échappée matinale, le champion de Slovénie est parti seul avec Brent Van Moer à 90 kilomètres de l'arrivée. Le duo avait ensuite été rejoint par Jasper Stuyven et Victor Campenaerts. "Mais je ne m'attendais quand même pas à ce qu'on largue le reste du groupe aussi loin, à 90 km de l'arrivée. J'ai vraiment réalisé que j'allais gagner à la flamme rouge, et là j'ai pleuré d'émotion", a précisé Mohoric. En plus de sa victoire, Mohoric en a profité pour s'emparer du maillot à pois du classement de la montagne. "Au départ je me suis juste lancé à l'attaque du maillot à pois, à partir du moment où j'ai vu que Schelling n'était pas là et qu'il y avait une occasion pour le prendre. Maintenant je vais essayer de le garder. Je ne sais pas si je pourrai aller dans l'échappée demain, mais je vais essayer de le défendre si je le peux." (Belga)