Jean-François Gillet, revenu jouer cette saison au FC Malines, prêté par son club de Catane, a lui été acquitté des accusations de fraude sportive dont il faisait l'objet lorsqu'il défendait les buts de Bari. Jean-François Gillet avait été condamné par la fédération italienne le 16 juillet 2013 à 3 ans et 7 mois de suspension par la justice sportive italienne. Sa peine avait finalement été réduite à 13 mois (7 mois pour avoir enfreint les règles sur la loyauté en sport et 6 pour non-dénonciation), manquant de ce fait la Coupe du Monde au Brésil en 2014. Sa suspension avait pris fin 16 août 2014. Jean-François Gillet va prendre part, à 36 ans, à son premier grand tournoi d'ici quelques semaines avec les Diables Rouges dont il est le troisième gardien, à dix jours de l'ouverture de l'Euro en France. Les faits remontent à l'époque où Gillet défendait les buts de Bari. Ils concernent les matches de division 2 Bari-Trévise 0-1 (mai 2008) et Salernitana-Bari 3-2 (mai 2009), l'accusation affirmant qu'ils ont été truqués pour un montant de 220.000 euros. Cinq accusés, devant répondre de fraude sportive, ont été condamnés à des peines allant de 18 à 6 mois d'emprisonnement, soit 1 an et 6 mois d'emprisonnement et une amende de 400 euros pour Angelo Iacovelli, 8 mois et 8.000 euros d'amende pour les anciens joueurs, Daniele De Vezze, Vincenzo Santoruvo et Ivan Rajcic et 6 mois (plus 6.000 euros d'amende) pour Stefano Guberti, détaille La Gazzetta dello Sport lundi. Parmi les 13 personnes acquittées, outre Jean-François Gillet, figure un autre capitaine de Bari, Francesco Caputo, ainsi qu'un autre joueur Raffaele Bianchi. Jean-François Gillet a quitté le FC Malines et est pressenti au Standard. Le gardien liégeois a expliqué qu'il devait encore discuter avec son club de Catane. (Belga)

Jean-François Gillet, revenu jouer cette saison au FC Malines, prêté par son club de Catane, a lui été acquitté des accusations de fraude sportive dont il faisait l'objet lorsqu'il défendait les buts de Bari. Jean-François Gillet avait été condamné par la fédération italienne le 16 juillet 2013 à 3 ans et 7 mois de suspension par la justice sportive italienne. Sa peine avait finalement été réduite à 13 mois (7 mois pour avoir enfreint les règles sur la loyauté en sport et 6 pour non-dénonciation), manquant de ce fait la Coupe du Monde au Brésil en 2014. Sa suspension avait pris fin 16 août 2014. Jean-François Gillet va prendre part, à 36 ans, à son premier grand tournoi d'ici quelques semaines avec les Diables Rouges dont il est le troisième gardien, à dix jours de l'ouverture de l'Euro en France. Les faits remontent à l'époque où Gillet défendait les buts de Bari. Ils concernent les matches de division 2 Bari-Trévise 0-1 (mai 2008) et Salernitana-Bari 3-2 (mai 2009), l'accusation affirmant qu'ils ont été truqués pour un montant de 220.000 euros. Cinq accusés, devant répondre de fraude sportive, ont été condamnés à des peines allant de 18 à 6 mois d'emprisonnement, soit 1 an et 6 mois d'emprisonnement et une amende de 400 euros pour Angelo Iacovelli, 8 mois et 8.000 euros d'amende pour les anciens joueurs, Daniele De Vezze, Vincenzo Santoruvo et Ivan Rajcic et 6 mois (plus 6.000 euros d'amende) pour Stefano Guberti, détaille La Gazzetta dello Sport lundi. Parmi les 13 personnes acquittées, outre Jean-François Gillet, figure un autre capitaine de Bari, Francesco Caputo, ainsi qu'un autre joueur Raffaele Bianchi. Jean-François Gillet a quitté le FC Malines et est pressenti au Standard. Le gardien liégeois a expliqué qu'il devait encore discuter avec son club de Catane. (Belga)