Gilbert Bodart est poursuivi pour corruption, escroquerie, association de malfaiteurs et appartenance à une organisation criminelle. Le procureur fédéral a requis une peine de 15 mois de prison et 2.500 euros d'amende à son encontre. Me Nathan Mallants a plaidé l'acquittement de toutes les préventions qui sont reprochées à l'ancien gardien de but. Les avocats des anciens joueurs Cliff Mardulier et Jean-Pierre La Placa en ont fait de même.

Me Mallants a rappelé qu'à l'époque des faits, M. Bodart considérait l'homme d'affaires chinois comme le nouveau président de La Louvière. Filippo Gaone et Laurent Denis, le président et l'avocat du club hennuyer, avaient eux-mêmes annoncé à Gilbert Bodart que La Louvière avait été cédé à M. Ye, a ajouté l'avocat.

Pour Me Mallants, si son client a accepté d'appeler un joueur de Saint-Trond pour lui proposer de lever le pied, c'est parce qu'il voulait protéger sa famille qui avait été menacée. "Aucune personne impliquée dans le dossier n'infirme les menaces qu'a subies mon client", a-t-il insisté. Il soutient que l'ancien gardien de but "n'est pas un lâche", qu'il est venu se défendre devant le tribunal et qu'il "n'était pas le pion de Zheyun Yé". "Mon client ne savait pas qu'il mêlait son nom à de la corruption, et ce, à l'encontre de tout ce en quoi il croit", a encore soutenu le conseil de Gilbert Bodart.

Après avoir demandé au tribunal de se poser la question du dépassement du délai raisonnable, l'avocat a plaidé, à titre subsidiaire, une simple déclaration de culpabilité ou une suspension du prononcé. Dans le cas où une peine devait être prononcée, il a demandé la clémence du tribunal et un sursis total.

Les avocats des anciens joueurs Cliff Mardulier (Lierse) et Jean-Pierre La Placa (Mons et le club finlandais d'Allianssi) sont arrivés aux mêmes conclusions dans leurs plaidoiries. Me Thierry Ghilain, l'avocat de l'ancien gardien de but lierrois, a martelé que si son client s'était laissé corrompre de la sorte, c'était dans l'unique but de sauver le club.

Zheyun Yé, qui se profile alors comme nouvel investisseur et homme fort du club lierrois, demande que l'équipe perde plusieurs rencontres. "Mais mon client lui se donnait à fond. Il ne savait pas comment faire semblant", explique Me Ghilain. "Cliff Mardulier sera même menacé avec un revolver sur la tempe!", raconte l'avocat. Le joueur finira par rendre à l'homme d'affaires chinois une grande partie de ce que contenaient les quatre enveloppes qu'il a reçues, l'autre partie ayant été dépensée au casino.

Me Ghilain a lui aussi plaidé l'acquittement de toutes les préventions retenues à l'égard de son client, à savoir la corruption, l'escroquerie, l'association de malfaiteurs et la participation à une organisation criminelle, contre lequel le procureur fédéral a requis 15 mois de prison et 2.000 euros d'amende. "M. Mardulier n'a jamais eu de deuxième carrière. Il a déjà été suffisamment puni", a-t-il déclaré en concluant son exposé.

Les mêmes préventions ont été retenues contre l'ancien joueur de Mons et du club finlandais d'Allianssi (dont Zheyun Yé a été président, NDLR) Jean-Pierre La Placa, à qui l'on reproche d'avoir contacté un joueur de Waasland pour le corrompre à la veille de la rencontre du tour final de D2 entre ce club et Geel. Le Suisse affirme qu'il n'a appelé le joueur que dans le seul but d'obtenir des tickets pour assister au match en question. Son avocat, Me Arnaud Lebas, a également plaidé l'acquittement de son client. Le ministère public a requis 12 mois de prison et 500 euros d'amende à son encontre.

Les plaidoiries se poursuivent mardi après-midi avec notamment la défense de Filippo Gaone, l'ancien président de La Louvière.

Gilbert Bodart est poursuivi pour corruption, escroquerie, association de malfaiteurs et appartenance à une organisation criminelle. Le procureur fédéral a requis une peine de 15 mois de prison et 2.500 euros d'amende à son encontre. Me Nathan Mallants a plaidé l'acquittement de toutes les préventions qui sont reprochées à l'ancien gardien de but. Les avocats des anciens joueurs Cliff Mardulier et Jean-Pierre La Placa en ont fait de même. Me Mallants a rappelé qu'à l'époque des faits, M. Bodart considérait l'homme d'affaires chinois comme le nouveau président de La Louvière. Filippo Gaone et Laurent Denis, le président et l'avocat du club hennuyer, avaient eux-mêmes annoncé à Gilbert Bodart que La Louvière avait été cédé à M. Ye, a ajouté l'avocat. Pour Me Mallants, si son client a accepté d'appeler un joueur de Saint-Trond pour lui proposer de lever le pied, c'est parce qu'il voulait protéger sa famille qui avait été menacée. "Aucune personne impliquée dans le dossier n'infirme les menaces qu'a subies mon client", a-t-il insisté. Il soutient que l'ancien gardien de but "n'est pas un lâche", qu'il est venu se défendre devant le tribunal et qu'il "n'était pas le pion de Zheyun Yé". "Mon client ne savait pas qu'il mêlait son nom à de la corruption, et ce, à l'encontre de tout ce en quoi il croit", a encore soutenu le conseil de Gilbert Bodart. Après avoir demandé au tribunal de se poser la question du dépassement du délai raisonnable, l'avocat a plaidé, à titre subsidiaire, une simple déclaration de culpabilité ou une suspension du prononcé. Dans le cas où une peine devait être prononcée, il a demandé la clémence du tribunal et un sursis total. Les avocats des anciens joueurs Cliff Mardulier (Lierse) et Jean-Pierre La Placa (Mons et le club finlandais d'Allianssi) sont arrivés aux mêmes conclusions dans leurs plaidoiries. Me Thierry Ghilain, l'avocat de l'ancien gardien de but lierrois, a martelé que si son client s'était laissé corrompre de la sorte, c'était dans l'unique but de sauver le club. Zheyun Yé, qui se profile alors comme nouvel investisseur et homme fort du club lierrois, demande que l'équipe perde plusieurs rencontres. "Mais mon client lui se donnait à fond. Il ne savait pas comment faire semblant", explique Me Ghilain. "Cliff Mardulier sera même menacé avec un revolver sur la tempe!", raconte l'avocat. Le joueur finira par rendre à l'homme d'affaires chinois une grande partie de ce que contenaient les quatre enveloppes qu'il a reçues, l'autre partie ayant été dépensée au casino. Me Ghilain a lui aussi plaidé l'acquittement de toutes les préventions retenues à l'égard de son client, à savoir la corruption, l'escroquerie, l'association de malfaiteurs et la participation à une organisation criminelle, contre lequel le procureur fédéral a requis 15 mois de prison et 2.000 euros d'amende. "M. Mardulier n'a jamais eu de deuxième carrière. Il a déjà été suffisamment puni", a-t-il déclaré en concluant son exposé. Les mêmes préventions ont été retenues contre l'ancien joueur de Mons et du club finlandais d'Allianssi (dont Zheyun Yé a été président, NDLR) Jean-Pierre La Placa, à qui l'on reproche d'avoir contacté un joueur de Waasland pour le corrompre à la veille de la rencontre du tour final de D2 entre ce club et Geel. Le Suisse affirme qu'il n'a appelé le joueur que dans le seul but d'obtenir des tickets pour assister au match en question. Son avocat, Me Arnaud Lebas, a également plaidé l'acquittement de son client. Le ministère public a requis 12 mois de prison et 500 euros d'amende à son encontre. Les plaidoiries se poursuivent mardi après-midi avec notamment la défense de Filippo Gaone, l'ancien président de La Louvière.