Les menaces dont a été victime Jean-François Gillet émanaient des supporters de Bari afin qu'il truque le résultat des rencontres sur lesquels des paris avaient été pris. Ce qu'il a refusé. A la suite d'une enquête sur ces faits, la police a arrêté récemment plusieurs supporters du club de Bari, qui évoluait cette saison en division 2, annonce plusieurs médias ce jeudi. La police a refusé de préciser le nombre d'arrestation qui pourrait concerner trois personnes.

Outre Gillet (aujourd'hui à Bologne), un autre joueur de Bari (aujourd'hui à Cesena) Marco Rossi a aussi été l'objet de menaces similaires.

Selon la presse, la police a écarté les liens entre ces supporters et les organisations criminelles locales impliquées dans les paris truqués.

Les enquêteurs de Bari se sont penchés sur le derby régional qui a opposé la saison dernière Bari-Lecce. Remporté 0-2 par les visiteurs, il avait permis à Lecce de se maintenir en Serie A alors que Bari était déjà relégué. En avril, Andrea Masiello qui avait marqué un but contre son camp dans ce match, a été arrêté. Pierandrea Semeraro, qui était président de Lecce en 2011, et deux autres personnes sont suspectées d'avoir corrompu Masiello.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Les menaces dont a été victime Jean-François Gillet émanaient des supporters de Bari afin qu'il truque le résultat des rencontres sur lesquels des paris avaient été pris. Ce qu'il a refusé. A la suite d'une enquête sur ces faits, la police a arrêté récemment plusieurs supporters du club de Bari, qui évoluait cette saison en division 2, annonce plusieurs médias ce jeudi. La police a refusé de préciser le nombre d'arrestation qui pourrait concerner trois personnes. Outre Gillet (aujourd'hui à Bologne), un autre joueur de Bari (aujourd'hui à Cesena) Marco Rossi a aussi été l'objet de menaces similaires. Selon la presse, la police a écarté les liens entre ces supporters et les organisations criminelles locales impliquées dans les paris truqués. Les enquêteurs de Bari se sont penchés sur le derby régional qui a opposé la saison dernière Bari-Lecce. Remporté 0-2 par les visiteurs, il avait permis à Lecce de se maintenir en Serie A alors que Bari était déjà relégué. En avril, Andrea Masiello qui avait marqué un but contre son camp dans ce match, a été arrêté. Pierandrea Semeraro, qui était président de Lecce en 2011, et deux autres personnes sont suspectées d'avoir corrompu Masiello. Sportfootmagazine.be, avec Belga