Evoquant un "incident" durant la rencontre, interrompue après moins d'un quart d'heure de jeu, l'Union européenne de football a confirmé la décision prise "à titre exceptionnel" et après "discussion avec les deux clubs" de reprendre le match mercredi à 18h55 avec une "nouvelle équipe" d'arbitres. La rencontre a dégénéré à la 14e minute, lorsque des membres du staff turc, excédés, ont crié leur colère, audible dans un stade à huis clos: "He said +negro+", ont-ils lancé en direction du quatrième arbitre, Sebastian Coltescu. Ce dernier venait de signaler à l'arbitre principal Ovidiu Hategan, roumain comme son collègue, la réaction trop véhémente à son goût de Pierre Achille Webol, membre camerounais de l'encadrement du Basaksehir, après une décision arbitrale. La confusion est encore montée d'un cran quand le directeur de jeu à expulser M. Webo du banc de touche. Les joueurs ont commencé à s'agglutiner sur le bord du terrain. Un dialogue a commencé entre joueurs, l'arbitre et le délégué de l'UEFA, sans parvenir à une issue. Après une dizaine de minutes d'échanges, les joueurs stambouliotes ont pris la direction des vestiaires, suivis par les Parisiens, sous les applaudissements de membres de l'encadrement des clubs. Le match se jouera mercredi à 18h55. (Belga)

Evoquant un "incident" durant la rencontre, interrompue après moins d'un quart d'heure de jeu, l'Union européenne de football a confirmé la décision prise "à titre exceptionnel" et après "discussion avec les deux clubs" de reprendre le match mercredi à 18h55 avec une "nouvelle équipe" d'arbitres. La rencontre a dégénéré à la 14e minute, lorsque des membres du staff turc, excédés, ont crié leur colère, audible dans un stade à huis clos: "He said +negro+", ont-ils lancé en direction du quatrième arbitre, Sebastian Coltescu. Ce dernier venait de signaler à l'arbitre principal Ovidiu Hategan, roumain comme son collègue, la réaction trop véhémente à son goût de Pierre Achille Webol, membre camerounais de l'encadrement du Basaksehir, après une décision arbitrale. La confusion est encore montée d'un cran quand le directeur de jeu à expulser M. Webo du banc de touche. Les joueurs ont commencé à s'agglutiner sur le bord du terrain. Un dialogue a commencé entre joueurs, l'arbitre et le délégué de l'UEFA, sans parvenir à une issue. Après une dizaine de minutes d'échanges, les joueurs stambouliotes ont pris la direction des vestiaires, suivis par les Parisiens, sous les applaudissements de membres de l'encadrement des clubs. Le match se jouera mercredi à 18h55. (Belga)