"C'est dommage, car j'avais le sentiment que je jouais bien ces derniers temps", a-confié la N.1 belge à Belga depuis la Chine. "Au WTA Elite Trophy, à Zhuhai, la semaine dernière, j'avais affiché un très bon niveau, avec un super match contre Aryna (perdu 6-4, 3-6, 7-5 pour une place en demi-finale, ndlr). Et ici, je trouve que je me suis bien débrouillée. J'ai été régulière du fond du court et j'ai essayé d'être décisive au filet. Pour le même prix, nous aurions pu passer, car les équipes se tiennent vraiment de près. Cela se joue sur trois fois rien. Et Babos et Mladenovic ont malheureusement été un peu plus solides que nous dans le super tie-break." Elise Mertens et Aryna Sabalenka n'avaient, du coup, plus leur sort entre leurs mains à Shenzhen. Et le coup de pouce dont elles avaient besoin de la part des s?urs Latisha et Hao-Ching Chan (WTA 11) n'est pas venu. Les Taiwanaises se sont inclinées 6-2, 6-4 contre l'Allemande Anna-Lena Grönefeld (WTA 10) et la Néerlandaise Demi Schuurs (WTA 16), qui ont ravi la deuxième et dernière place qualificative. "Il fallait croiser les doigts, mais je ne sais pas pourquoi, je n'avais pas bon espoir", a-t-elle poursuivi. "En tout cas, je ne pense pas que nous puissions nous reprocher grand-chose. J'ai tout donné. Et dans l'ensemble, je suis également satisfaite de ma saison. Je retiens évidemment mon superbe parcours à l'US Open, avec un quart de finale en simple et le titre en double. Et ma victoire au tournoi de Doha, où j'ai battu trois joueuses du Top-10. Tout cela va me motiver à tâcher de faire mieux en 2020. Je sais ce que je dois encore améliorer. Beaucoup de choses sont possibles dans le tennis féminin et je dois essayer de faire preuve d'un peu plus d'audace. Mais d'abord, place à un peu de vacances", a-t-elle conclu en souriant. (Belga)

"C'est dommage, car j'avais le sentiment que je jouais bien ces derniers temps", a-confié la N.1 belge à Belga depuis la Chine. "Au WTA Elite Trophy, à Zhuhai, la semaine dernière, j'avais affiché un très bon niveau, avec un super match contre Aryna (perdu 6-4, 3-6, 7-5 pour une place en demi-finale, ndlr). Et ici, je trouve que je me suis bien débrouillée. J'ai été régulière du fond du court et j'ai essayé d'être décisive au filet. Pour le même prix, nous aurions pu passer, car les équipes se tiennent vraiment de près. Cela se joue sur trois fois rien. Et Babos et Mladenovic ont malheureusement été un peu plus solides que nous dans le super tie-break." Elise Mertens et Aryna Sabalenka n'avaient, du coup, plus leur sort entre leurs mains à Shenzhen. Et le coup de pouce dont elles avaient besoin de la part des s?urs Latisha et Hao-Ching Chan (WTA 11) n'est pas venu. Les Taiwanaises se sont inclinées 6-2, 6-4 contre l'Allemande Anna-Lena Grönefeld (WTA 10) et la Néerlandaise Demi Schuurs (WTA 16), qui ont ravi la deuxième et dernière place qualificative. "Il fallait croiser les doigts, mais je ne sais pas pourquoi, je n'avais pas bon espoir", a-t-elle poursuivi. "En tout cas, je ne pense pas que nous puissions nous reprocher grand-chose. J'ai tout donné. Et dans l'ensemble, je suis également satisfaite de ma saison. Je retiens évidemment mon superbe parcours à l'US Open, avec un quart de finale en simple et le titre en double. Et ma victoire au tournoi de Doha, où j'ai battu trois joueuses du Top-10. Tout cela va me motiver à tâcher de faire mieux en 2020. Je sais ce que je dois encore améliorer. Beaucoup de choses sont possibles dans le tennis féminin et je dois essayer de faire preuve d'un peu plus d'audace. Mais d'abord, place à un peu de vacances", a-t-elle conclu en souriant. (Belga)