La police du Grand Manchester a annoncé mardi que l'homme âgé d'une vingtaine d'années arrêté dimanche pour viol et dont elle n'a pas divulgué l'identité, "a depuis été arrêté en outre pour suspicion d'agression sexuelle et de menaces de mort". Dimanche, la police avait communiqué l'arrestation d'un jeune homme d'une vingtaine d'année pour viol et agression après avoir été informée qu'une femme avait publié des accusations de "violences physique" sur les réseaux sociaux. Quelques heures avant l'arrestation, une vidéo, des photos et un enregistrement audio avaient été publiés sur le compte Instagram de la jeune femme avant d'être supprimés. Ces images montraient la jeune femme le visage en sang et des contusions sur son corps, avec la mention "à tous ceux qui veulent savoir ce que Mason Greenwood me fait réellement". Greenwood, 20 ans, a également été suspendu par son club Manchester United "jusqu'à nouvel ordre". "Nous sommes au courant des images et des allégations qui circulent sur les réseaux sociaux", avait écrit le club dimanche. "Nous ne ferons aucun autre commentaire tant que les faits n'auront pas été établis. Manchester United ne tolère aucune forme de violence." (Belga)

La police du Grand Manchester a annoncé mardi que l'homme âgé d'une vingtaine d'années arrêté dimanche pour viol et dont elle n'a pas divulgué l'identité, "a depuis été arrêté en outre pour suspicion d'agression sexuelle et de menaces de mort". Dimanche, la police avait communiqué l'arrestation d'un jeune homme d'une vingtaine d'année pour viol et agression après avoir été informée qu'une femme avait publié des accusations de "violences physique" sur les réseaux sociaux. Quelques heures avant l'arrestation, une vidéo, des photos et un enregistrement audio avaient été publiés sur le compte Instagram de la jeune femme avant d'être supprimés. Ces images montraient la jeune femme le visage en sang et des contusions sur son corps, avec la mention "à tous ceux qui veulent savoir ce que Mason Greenwood me fait réellement". Greenwood, 20 ans, a également été suspendu par son club Manchester United "jusqu'à nouvel ordre". "Nous sommes au courant des images et des allégations qui circulent sur les réseaux sociaux", avait écrit le club dimanche. "Nous ne ferons aucun autre commentaire tant que les faits n'auront pas été établis. Manchester United ne tolère aucune forme de violence." (Belga)