"Je suis très motivée!", a-t-elle confié à Belga. "La préparation s'est très bien déroulée. Je me réjouis de pouvoir disputer les grands tournois et de me mesurer aux meilleures joueuses de monde. Cela va me permettre d'emmagasiner de l'expérience et de devenir plus forte. De nombreuses joueuses sont meilleures que moi, mais je pense toujours avoir eu de bonnes frappes. La différence est de parvenir à produire ces coups dans les moments de grande tension d'un match, à 4-4 dans le troisième set par exemple, quand il faut sauver une balle de break. Et c'est là que j'ai progressé." Encore 250e sur les tablettes mondiales au début de cette année, Maryna Zanevska jouera comme premier tournoi le WTA 250 de Melbourne, le 3 janvier, où elle devrait pouvoir entrer directement dans le tableau final vu qu'il y a deux épreuves au programme. Elle peaufinera ensuite les derniers réglages au WTA 250 d'Adélaïde, où elle devra passer par les qualifications. "J'ai beaucoup travaillé sur le mental et sur la solidité dans mes frappes, afin d'avoir l'esprit le plus clair possible lorsque je monte sur le court", a-t-elle poursuivi. "Je sers bien et il n'y a plus un coup pour lequel j'hésite. Ne pas penser aux conséquences de telle ou telle frappe est très important. Mon objectif a toujours été d'essayer de devenir un peu meilleure chaque jour. Et cela doit rester mon leitmotiv. Mes autres objectifs, je les garde entre mon coach et moi. Je ne veux pas parler de chiffres, de classement. J'ai d'ailleurs encore beaucoup de choses à améliorer, car j'apprends toujours à échouer..." (Belga)

"Je suis très motivée!", a-t-elle confié à Belga. "La préparation s'est très bien déroulée. Je me réjouis de pouvoir disputer les grands tournois et de me mesurer aux meilleures joueuses de monde. Cela va me permettre d'emmagasiner de l'expérience et de devenir plus forte. De nombreuses joueuses sont meilleures que moi, mais je pense toujours avoir eu de bonnes frappes. La différence est de parvenir à produire ces coups dans les moments de grande tension d'un match, à 4-4 dans le troisième set par exemple, quand il faut sauver une balle de break. Et c'est là que j'ai progressé." Encore 250e sur les tablettes mondiales au début de cette année, Maryna Zanevska jouera comme premier tournoi le WTA 250 de Melbourne, le 3 janvier, où elle devrait pouvoir entrer directement dans le tableau final vu qu'il y a deux épreuves au programme. Elle peaufinera ensuite les derniers réglages au WTA 250 d'Adélaïde, où elle devra passer par les qualifications. "J'ai beaucoup travaillé sur le mental et sur la solidité dans mes frappes, afin d'avoir l'esprit le plus clair possible lorsque je monte sur le court", a-t-elle poursuivi. "Je sers bien et il n'y a plus un coup pour lequel j'hésite. Ne pas penser aux conséquences de telle ou telle frappe est très important. Mon objectif a toujours été d'essayer de devenir un peu meilleure chaque jour. Et cela doit rester mon leitmotiv. Mes autres objectifs, je les garde entre mon coach et moi. Je ne veux pas parler de chiffres, de classement. J'ai d'ailleurs encore beaucoup de choses à améliorer, car j'apprends toujours à échouer..." (Belga)