Roberto Martinez n'a pas voulu commenter les rumeurs qui font de lui un éventuel successeur à Ronald Koeman à la tête du Barça si d'aventure le bail du Néerlandais venait à s'achever au FC Barcelone.

"Ce n'est le moment de commenter des rumeurs. On est ici pour annoncer l'équipe qui va jouer un mini tournoi sur lequel on concentre tous nos efforts. Toute l'attention des joueurs, du staff est là-dessus, sur rien d'autre", a rétorqué Roberto Martinez vendredi à Tubize lors de la conférence de presse annonçant la sélection des Diables Rouges pour le Final Four de la Ligue des Nations le 7 octobre contre la France à Turin.

"Je ne vais pas commenter ma situation personnelle", a ajouté Roberto Martinez. "Le foot, ce n'est pas l'entraîneur, ce sont les joueurs et l'équipe. On a une chance incroyable de pouvoir être en finale de Ligue des Nations et c'est la seule chose qui compte. Tout ce que vous pourrez demander sur ce qui me concerne et les rumeurs n'ont pas leur place dans cette conférence de presse."

"La Coupe du monde est ce qu'elle est car elle se dispute tous les quatre ans"

Le sélectionneur des Diables rouges ne s'est pas montré favorable à une Coupe du monde tous les deux ans comme la FIFA, la fédération internationale de football, semble l'envisager. Le sélectionneur espagnol des Diables Rouges s'est exprimé sur le sujet lors de l'annonce de sa sélection pour le Final Four de la Ligue des Nations vendredi à Tubize.

"Nous n'avons jamais eu une explication officielle ou une vision claire de leur projet, Donc, je ne peux pas vraiment commenter là-dessus parce que je ne connais pas les détails", a d'abord dit Roberto Martinez. "Ce serait un peu stupide de commenter quelque chose que je ne connais pas. C'est vrai qu'il est probable que le football international doive changer. Parce que la pression sur les joueurs est grande, il y a beaucoup de matches en clubs et au niveau international. Je ne pense pas dès lors qu'une Coupe du monde tous les deux ans soit quelque chose de positif pour le football, parce que la Coupe du monde est ce qu'elle est justement parce qu'elle se déroule tous les quatre ans", a ajouté le sélectionneur des Diables Rouges.

"L'aspect historique et le charme réside précisément dans le fait qu'un joueur ne pourrait disputer que 4 ou 5 Coupes du monde durant sa carrière. Le voir jouer 8 ou 9 Coupes du monde, cela dévaluerait l'évènement. Pour les pays européens, il y a déjà la Coupe du monde, le championnat d'Europe, la Ligue des Nations et des matches amicaux, même si je pense qu'il faut que tous les matches comptent."

Roberto Martinez n'a pas voulu commenter les rumeurs qui font de lui un éventuel successeur à Ronald Koeman à la tête du Barça si d'aventure le bail du Néerlandais venait à s'achever au FC Barcelone."Ce n'est le moment de commenter des rumeurs. On est ici pour annoncer l'équipe qui va jouer un mini tournoi sur lequel on concentre tous nos efforts. Toute l'attention des joueurs, du staff est là-dessus, sur rien d'autre", a rétorqué Roberto Martinez vendredi à Tubize lors de la conférence de presse annonçant la sélection des Diables Rouges pour le Final Four de la Ligue des Nations le 7 octobre contre la France à Turin."Je ne vais pas commenter ma situation personnelle", a ajouté Roberto Martinez. "Le foot, ce n'est pas l'entraîneur, ce sont les joueurs et l'équipe. On a une chance incroyable de pouvoir être en finale de Ligue des Nations et c'est la seule chose qui compte. Tout ce que vous pourrez demander sur ce qui me concerne et les rumeurs n'ont pas leur place dans cette conférence de presse." Le sélectionneur des Diables rouges ne s'est pas montré favorable à une Coupe du monde tous les deux ans comme la FIFA, la fédération internationale de football, semble l'envisager. Le sélectionneur espagnol des Diables Rouges s'est exprimé sur le sujet lors de l'annonce de sa sélection pour le Final Four de la Ligue des Nations vendredi à Tubize."Nous n'avons jamais eu une explication officielle ou une vision claire de leur projet, Donc, je ne peux pas vraiment commenter là-dessus parce que je ne connais pas les détails", a d'abord dit Roberto Martinez. "Ce serait un peu stupide de commenter quelque chose que je ne connais pas. C'est vrai qu'il est probable que le football international doive changer. Parce que la pression sur les joueurs est grande, il y a beaucoup de matches en clubs et au niveau international. Je ne pense pas dès lors qu'une Coupe du monde tous les deux ans soit quelque chose de positif pour le football, parce que la Coupe du monde est ce qu'elle est justement parce qu'elle se déroule tous les quatre ans", a ajouté le sélectionneur des Diables Rouges. "L'aspect historique et le charme réside précisément dans le fait qu'un joueur ne pourrait disputer que 4 ou 5 Coupes du monde durant sa carrière. Le voir jouer 8 ou 9 Coupes du monde, cela dévaluerait l'évènement. Pour les pays européens, il y a déjà la Coupe du monde, le championnat d'Europe, la Ligue des Nations et des matches amicaux, même si je pense qu'il faut que tous les matches comptent."