La Belgique prépare le match amical de vendredi à Glasgow contre l'Ecosse et son premier match dans la nouvelle Ligue des Nations, mardi à Reykjavik contre l'Islande. Martinez est séduit par cette nouvelle compétition. "Bien sûr, il faudra une période de test avant que ce soit parfait. Le concept était nécessaire. Tu ne veux pas appeler des joueurs pour des amicaux où la différence entre les deux nations est trop grande. Avec la Ligue des Nations, tu as des matchs à enjeu et tu évites des rencontres où la différence de niveau est trop grande. Il y a des relégations, des promotions, une possibilité de gagner un titre et même l'opportunité de se qualifier pour un grand tournoi. Pour un coach, c'est idéal. C'est un concept parfait", a expliqué l'Espagnol.

Suffisant pour motiver des joueurs qui restent sur une campagne historique en Coupe du monde? "Tout le monde sait que la Ligue des Nations est importante, je ne crains pas un manque de motivation chez les joueurs, ce que je n'ai d'ailleurs encore jamais vu", a rassuré le sélectionneur. "Je vois un groupe affamé, qui veut poursuivre sur la lancée de la Coupe du monde."

Pour le premier rassemblement après le Mondial, Martinez a appelé quatre nouveaux: Timothy Castagne, Leandro Trossard, Hans Vanaken et Birger Verstraete. "Vanaken (venu en conférence de presse peu avant Martinez, ndlr) convient bien à notre football. Nous le suivons depuis longtemps. C'est un joueur technique. Je suis impatient de le voir dans le groupe, tout comme les trois autres. Ils ont mérité leur place. Faire cette préparation est déjà une bonne première étape pour eux."

Malgré un très bon début de saison, Christian Kabasele, lui, doit encore patienter avant de retrouver l'équipe nationale. "Il a été excellent jusqu'à présent. Mais je voulais appeler les six défenseurs centraux du Mondial."

Avant de découvrir la Ligue des Nations, la Belgique sera attendue par l'Ecosse. "Alex McLeish, le nouveau sélectionneur, propose une équipe très organisée, très structurée, qui défend bien et qui est très physique. Nous retrouverons cela contre l'Islande également."

L'Espagnol s'est réjoui de pouvoir toujours compter sur Thierry Henry dans son staff. L'ancien international français est même devenu son premier assistant. "C'est plus une évolution qu'un autre rôle. Il jouait déjà un rôle essentiel, et a, à présent, plus de responsabilités. Notamment pour aider notre nouvel assistant (Shaun Maloney). Avec Henry, nous avons la même vision du football. C'est facile de bien s'entendre avec lui. Il a eu des opportunités, mais il a choisi de continuer ce projet. C'est un compliment pour tout le monde et cela prouve qu'il croit en ce noyau."

La Belgique prépare le match amical de vendredi à Glasgow contre l'Ecosse et son premier match dans la nouvelle Ligue des Nations, mardi à Reykjavik contre l'Islande. Martinez est séduit par cette nouvelle compétition. "Bien sûr, il faudra une période de test avant que ce soit parfait. Le concept était nécessaire. Tu ne veux pas appeler des joueurs pour des amicaux où la différence entre les deux nations est trop grande. Avec la Ligue des Nations, tu as des matchs à enjeu et tu évites des rencontres où la différence de niveau est trop grande. Il y a des relégations, des promotions, une possibilité de gagner un titre et même l'opportunité de se qualifier pour un grand tournoi. Pour un coach, c'est idéal. C'est un concept parfait", a expliqué l'Espagnol. Suffisant pour motiver des joueurs qui restent sur une campagne historique en Coupe du monde? "Tout le monde sait que la Ligue des Nations est importante, je ne crains pas un manque de motivation chez les joueurs, ce que je n'ai d'ailleurs encore jamais vu", a rassuré le sélectionneur. "Je vois un groupe affamé, qui veut poursuivre sur la lancée de la Coupe du monde." Pour le premier rassemblement après le Mondial, Martinez a appelé quatre nouveaux: Timothy Castagne, Leandro Trossard, Hans Vanaken et Birger Verstraete. "Vanaken (venu en conférence de presse peu avant Martinez, ndlr) convient bien à notre football. Nous le suivons depuis longtemps. C'est un joueur technique. Je suis impatient de le voir dans le groupe, tout comme les trois autres. Ils ont mérité leur place. Faire cette préparation est déjà une bonne première étape pour eux." Malgré un très bon début de saison, Christian Kabasele, lui, doit encore patienter avant de retrouver l'équipe nationale. "Il a été excellent jusqu'à présent. Mais je voulais appeler les six défenseurs centraux du Mondial." Avant de découvrir la Ligue des Nations, la Belgique sera attendue par l'Ecosse. "Alex McLeish, le nouveau sélectionneur, propose une équipe très organisée, très structurée, qui défend bien et qui est très physique. Nous retrouverons cela contre l'Islande également." L'Espagnol s'est réjoui de pouvoir toujours compter sur Thierry Henry dans son staff. L'ancien international français est même devenu son premier assistant. "C'est plus une évolution qu'un autre rôle. Il jouait déjà un rôle essentiel, et a, à présent, plus de responsabilités. Notamment pour aider notre nouvel assistant (Shaun Maloney). Avec Henry, nous avons la même vision du football. C'est facile de bien s'entendre avec lui. Il a eu des opportunités, mais il a choisi de continuer ce projet. C'est un compliment pour tout le monde et cela prouve qu'il croit en ce noyau."