Les Diables rouges n'ont pas profité de la Ligue des Nations pour ramener le trophée tant espéré pour la génération dite dorée. Les critiques sur Roberto Martínez commencent à pleuvoir. Que faut-il en penser ?

Jacques Sys :"Dans le passé, Martínez a été loué pour son approche, son empathie et le fait que les joueurs sous ses ordres aiment revenir en équipe nationale. Maintenant, on lui reproche soudainement d'être trop conservateur. Dans son choix de joueurs, dans le jeu qu'il prône. J'ai parfois du mal avec cette pensée en noir et blanc.Se pourrait-il que cette équipe ne soit tout simplement pas assez bonne pour le vrai haut niveau ? Les tournois passés l'ont montré. Mais il y a toujours des matches qui finissent par susciter des attentes. Cette victoire mémorable contre le Brésil lors de la Coupe du monde 2018, par exemple. Les gens ne cessent de parler d'une génération dorée". Maintenant, Martínez dit qu'il va commencer un nouveau cycle. Cela aurait pu être après le Championnat d'Europe, mais aurions-nous eu plus de chances de battre la France en Ligue des Nations ? Il faut encore attendre et voir quelles sont les possibilités de croissance de tous ces jeunes joueurs qui sont mentionnés maintenant. Même si, bien sûr, ils doivent avoir la chance de prouver leur valeur."

Pendant ce temps, en Pro League, il y a eu un changement étonannt d'entraîneur : Luka Elsner est passéde Courtrai au Standard.

Jacques Sys : "Il ont d'abord essayé d'attirer, semble-t-il, Alexandre Blessin à Sclessin. Mais ce dernier a préféré rester fidèle à Ostende. Ce qui m'embarrasse le plus dans ce dossier, c'est qu'Elsner a lui-même postulé pour le poste au Standard. Comment pouvez-vous justifier cela seulement trois mois après avoir signé un contrat de tout votre coeur ? Bien sûr, les entraîneurs sont des personnes très vulnérables qui sont rapidement mises à la porte si les choses ne fonctionnent pas. Mais cela ne doit pas vous donner le droit d'aller postuler pour un emploi ailleurs quand cela vous chante. Les entraîneurs devraient alors démissionner. Cette façon de procéder risque d'être de plus en plus monnaie courante dans cette jungle. Regardez Jess Thorup la saison dernière au KRC Genk. Le Danois était appelé un gentleman. Tout comme Elsner. Il faut espérer que Standard a fait le bon choix. Elsner a fait du bon travail à Courtrai, même s'ils n'occupent finalement qu'une place au milieu de tableau. Et le Standard n'est pas le KVK. Comment va-t-il gérer l'énorme pression et les attentes légitimes d'un club de ce calibre ?"

Les Diables rouges n'ont pas profité de la Ligue des Nations pour ramener le trophée tant espéré pour la génération dite dorée. Les critiques sur Roberto Martínez commencent à pleuvoir. Que faut-il en penser ?Jacques Sys :"Dans le passé, Martínez a été loué pour son approche, son empathie et le fait que les joueurs sous ses ordres aiment revenir en équipe nationale. Maintenant, on lui reproche soudainement d'être trop conservateur. Dans son choix de joueurs, dans le jeu qu'il prône. J'ai parfois du mal avec cette pensée en noir et blanc.Se pourrait-il que cette équipe ne soit tout simplement pas assez bonne pour le vrai haut niveau ? Les tournois passés l'ont montré. Mais il y a toujours des matches qui finissent par susciter des attentes. Cette victoire mémorable contre le Brésil lors de la Coupe du monde 2018, par exemple. Les gens ne cessent de parler d'une génération dorée". Maintenant, Martínez dit qu'il va commencer un nouveau cycle. Cela aurait pu être après le Championnat d'Europe, mais aurions-nous eu plus de chances de battre la France en Ligue des Nations ? Il faut encore attendre et voir quelles sont les possibilités de croissance de tous ces jeunes joueurs qui sont mentionnés maintenant. Même si, bien sûr, ils doivent avoir la chance de prouver leur valeur."Pendant ce temps, en Pro League, il y a eu un changement étonannt d'entraîneur : Luka Elsner est passéde Courtrai au Standard.Jacques Sys : "Il ont d'abord essayé d'attirer, semble-t-il, Alexandre Blessin à Sclessin. Mais ce dernier a préféré rester fidèle à Ostende. Ce qui m'embarrasse le plus dans ce dossier, c'est qu'Elsner a lui-même postulé pour le poste au Standard. Comment pouvez-vous justifier cela seulement trois mois après avoir signé un contrat de tout votre coeur ? Bien sûr, les entraîneurs sont des personnes très vulnérables qui sont rapidement mises à la porte si les choses ne fonctionnent pas. Mais cela ne doit pas vous donner le droit d'aller postuler pour un emploi ailleurs quand cela vous chante. Les entraîneurs devraient alors démissionner. Cette façon de procéder risque d'être de plus en plus monnaie courante dans cette jungle. Regardez Jess Thorup la saison dernière au KRC Genk. Le Danois était appelé un gentleman. Tout comme Elsner. Il faut espérer que Standard a fait le bon choix. Elsner a fait du bon travail à Courtrai, même s'ils n'occupent finalement qu'une place au milieu de tableau. Et le Standard n'est pas le KVK. Comment va-t-il gérer l'énorme pression et les attentes légitimes d'un club de ce calibre ?"