Tous les matches sont concernés, aussi bien les rencontres de jeunes que celles des pros et des amateurs. Les images seraient mises en ligne dans une banque de données. Celle-ci permettrait, comme cela se fait dans les grands pays européens de football, aux entraîneurs de disposer de films pour analyser leur adversaire et définir leur tactique en conséquence.

Le plan de Martinez qui a été exposé au conseil d'administration la semaine dernière, prévoit aussi la formation d'analystes vidéo pour tous les clubs "amateurs", de la première à la troisième division.

Le coût de l'opération est évalué à 300.000 euros. Les fonds seraient prélevés dans les bénéfices (7,7 millions d'euros) de la campagne de Russie.

"L'impression est très favorable", admet le porte-parole de l'Union belge Pierre Cornez, "et ce plan ne devrait donc pas rester longtemps dans un tiroir. Mais il y a encore pas mal de détails à discuter, et de partenaires à trouver, notamment pour la captation, la production et la diffusion de ces images. Mais l'objectif est bien de démarrer tout cela dès la semaine prochaine..."