"Nous avons pris la décision, sur le plan médical, ce matin", a précisé le sélectionneur, qui a une nouvelle fois souligné l'importance du joueur souvent handicapé par les blessures. Kompany, "Vinnie" dans les mots tenus par Roberto Martinez face aux journalistes, "a évolué mieux que ce que l'on pensait", a assuré l'Espagnol, qui a par ailleurs refusé de dévoiler le onze de base qu'il compte aligner face au Panama lundi à Sotchi. "La présence" de Vincent Kompany "est très importante pour l'équipe", de par "l'expérience et la présence physique" de celui qui était régulièrement capitaine de la sélection avant d'être freiné par les blessures. Depuis le match amical contre le Portugal, lors duquel il avait quitté la pelouse, souffrant de l'aine, "Vince the Prince" n'a plus pris part aux entraînements collectifs des Diables. (Belga)

"Nous avons pris la décision, sur le plan médical, ce matin", a précisé le sélectionneur, qui a une nouvelle fois souligné l'importance du joueur souvent handicapé par les blessures. Kompany, "Vinnie" dans les mots tenus par Roberto Martinez face aux journalistes, "a évolué mieux que ce que l'on pensait", a assuré l'Espagnol, qui a par ailleurs refusé de dévoiler le onze de base qu'il compte aligner face au Panama lundi à Sotchi. "La présence" de Vincent Kompany "est très importante pour l'équipe", de par "l'expérience et la présence physique" de celui qui était régulièrement capitaine de la sélection avant d'être freiné par les blessures. Depuis le match amical contre le Portugal, lors duquel il avait quitté la pelouse, souffrant de l'aine, "Vince the Prince" n'a plus pris part aux entraînements collectifs des Diables. (Belga)