A Bar-sur-Aube, la championne d'Europe du chrono et équipière de Lotte Kopecky, a décroché la 13e victoire de sa carrière. "Je suis très reconnaissante envers l'équipe et mes coéquipières. Toutes les journées sont dures sur ce Tour, en tout cas pour ma part. Cette étape correspond au type de coureuse que je suis avec ces sections graviers. L'équipe avait pour plan de rendre la course difficile et de ne jamais relâcher l'étreinte. Nous avions dit que nous voulions attaquer et que l'une d'entre nous finirait par partir. Puis j'ai été chanceuse que ce soit moi." La Suissesse a également permis à son équipe de décrocher une première victoire sur ce Tour de France Femmes. "Nous avons nos leaders au classement général et nous voulions les garder constamment à l'avant. Mais l'équipe a toujours une stratégie ouverte et offensive, donc tout le monde est autorisé à attaquer pour gagner. Nous travaillons ensemble, on s'entraide et on attaque. J'ai été l'heureuse élue." (Belga)

A Bar-sur-Aube, la championne d'Europe du chrono et équipière de Lotte Kopecky, a décroché la 13e victoire de sa carrière. "Je suis très reconnaissante envers l'équipe et mes coéquipières. Toutes les journées sont dures sur ce Tour, en tout cas pour ma part. Cette étape correspond au type de coureuse que je suis avec ces sections graviers. L'équipe avait pour plan de rendre la course difficile et de ne jamais relâcher l'étreinte. Nous avions dit que nous voulions attaquer et que l'une d'entre nous finirait par partir. Puis j'ai été chanceuse que ce soit moi." La Suissesse a également permis à son équipe de décrocher une première victoire sur ce Tour de France Femmes. "Nous avons nos leaders au classement général et nous voulions les garder constamment à l'avant. Mais l'équipe a toujours une stratégie ouverte et offensive, donc tout le monde est autorisé à attaquer pour gagner. Nous travaillons ensemble, on s'entraide et on attaque. J'ai été l'heureuse élue." (Belga)