"Je suis particulièrement content", a ajouté Cavendish à quatre jours de la Primavera, louant le travail de ses équipiers. "C'était l'équipe parfaite pour une course d'un jour. Nous n'avons jamais paniqué. Mes équipiers ont fait un solide course pour moi. Vous avez vu, c'est juste incroyable comme ils m'ont emmené. J'aime gagner toutes les courses. J'ai déjà gagné Milan-Sanremo (en 2009, ndlr). Maintenant, j'ai gagné Milan-Turin aussi. Ce n'est pas toujours une course pour les sprinteurs donc je suis content d'avoir mon nom aussi au palmarès à côté de quelques grands grimpeurs. Je suis super heureux." Mark Cavendish, 36 ans, succède au palmarès au Slovène Primoz Roglic vainqueur l'an dernier. Avec 159 succès au compteur, le sprinteur de l'Ile de Man grimpe au 5e rang des coureurs les plus victorieux de l'histoire, selon le site spécialisé Procycling Stats. Mark Cavendish égale ainsi l'Irlandais Sean Kelly et se rapproche encore des 161 succès de l'Italien Mario Cipollini et de Roger De Vlaeminck ou des 162 victoires de Rik Van Looy. Eddy Merckx semble définitivement inaccessible avec ses 283 victoires. (Belga)

"Je suis particulièrement content", a ajouté Cavendish à quatre jours de la Primavera, louant le travail de ses équipiers. "C'était l'équipe parfaite pour une course d'un jour. Nous n'avons jamais paniqué. Mes équipiers ont fait un solide course pour moi. Vous avez vu, c'est juste incroyable comme ils m'ont emmené. J'aime gagner toutes les courses. J'ai déjà gagné Milan-Sanremo (en 2009, ndlr). Maintenant, j'ai gagné Milan-Turin aussi. Ce n'est pas toujours une course pour les sprinteurs donc je suis content d'avoir mon nom aussi au palmarès à côté de quelques grands grimpeurs. Je suis super heureux." Mark Cavendish, 36 ans, succède au palmarès au Slovène Primoz Roglic vainqueur l'an dernier. Avec 159 succès au compteur, le sprinteur de l'Ile de Man grimpe au 5e rang des coureurs les plus victorieux de l'histoire, selon le site spécialisé Procycling Stats. Mark Cavendish égale ainsi l'Irlandais Sean Kelly et se rapproche encore des 161 succès de l'Italien Mario Cipollini et de Roger De Vlaeminck ou des 162 victoires de Rik Van Looy. Eddy Merckx semble définitivement inaccessible avec ses 283 victoires. (Belga)