"C'était un sprint très rapide", a analysé Van Aert. "Le final était technique, avec petite côte et le vent, mais c'était amusant. J'étais là, très bien positionné grâce à mon coéquipier Mike Teunissen, il a fait un très grand boulot. J'étais dans les roues de Cavendish qui est le meilleur dans ce tour, il était juste plus fort." Van Aert n'a pas de regret après avoir été devancé par Cavendish, dont c'est la troisième victoire dans ce Tour. "J'aurais peut-être pu lancer mon sprint plus tôt, mais avec le vent j'ai pensé que c'était mieux d'attendre un peu." Le final a été marqué par les tentatives de bordure de l'équipe Deceuninck-Quick Step. "C'était amusant, j'aime bien un final comme ça. C'est plus amusant que seulement le stress pour le sprint. C'était dur pour tout le monde", a conclu Van Aert. Troisième, Jasper Philipsen doit se contenter d'un quatrième podium sur ce Tour, après deux deuxièmes places et une troisième place. "Cela fait mal", a confié le coureur d'Alpecin-Fenix. "Mon positionnement était peut-être le problème. Jonas Rickaert a fait un travail fantastique. Mais un seul contre le train de Quick-Step, c'est compliqué. Wout était dans la route de Cavendish, je n'ai pas réussi à le sortir de cette roue. Dans les prochains sprints il faudra que je parvienne à être dans la roue de Cavendish pour contrer le collectif Quick-Step. J'avais de très bonnes jambes, de bonnes sensations, j'ai passé une bonne journée de repos, je vais continuer à me battre, mais c'est une belle chance qui passe, ça fait mal." (Belga)

"C'était un sprint très rapide", a analysé Van Aert. "Le final était technique, avec petite côte et le vent, mais c'était amusant. J'étais là, très bien positionné grâce à mon coéquipier Mike Teunissen, il a fait un très grand boulot. J'étais dans les roues de Cavendish qui est le meilleur dans ce tour, il était juste plus fort." Van Aert n'a pas de regret après avoir été devancé par Cavendish, dont c'est la troisième victoire dans ce Tour. "J'aurais peut-être pu lancer mon sprint plus tôt, mais avec le vent j'ai pensé que c'était mieux d'attendre un peu." Le final a été marqué par les tentatives de bordure de l'équipe Deceuninck-Quick Step. "C'était amusant, j'aime bien un final comme ça. C'est plus amusant que seulement le stress pour le sprint. C'était dur pour tout le monde", a conclu Van Aert. Troisième, Jasper Philipsen doit se contenter d'un quatrième podium sur ce Tour, après deux deuxièmes places et une troisième place. "Cela fait mal", a confié le coureur d'Alpecin-Fenix. "Mon positionnement était peut-être le problème. Jonas Rickaert a fait un travail fantastique. Mais un seul contre le train de Quick-Step, c'est compliqué. Wout était dans la route de Cavendish, je n'ai pas réussi à le sortir de cette roue. Dans les prochains sprints il faudra que je parvienne à être dans la roue de Cavendish pour contrer le collectif Quick-Step. J'avais de très bonnes jambes, de bonnes sensations, j'ai passé une bonne journée de repos, je vais continuer à me battre, mais c'est une belle chance qui passe, ça fait mal." (Belga)