Au terme des 3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42,195 km de course à pied, Vanoenacker a devancé de plus de trois minutes l'Australien Luke McKenzie (8h18:10) et de près de 12 minutes le Néo-Zélandais Mark Bowstead (8h26:25). Marino Vanhoenacker, victime d'une fracture du sternum en avril 2017, a ainsi renoué avec la victoire grâce surtout à un marathon couru en 2h54:12. Il était le seul représentant belge parmi les professionnels. Outre son titre en Australie, Vanhoenacker, octuple vainqueur en Autriche à Klagenfurt, s'est également imposé au Canada, au Brésil, aux Etats-Unis, en Allemagne, Malaisie et Afrique du Sud. Chez les dames, la victoire est revenue à la Britannique Laura Siddall, en 9h05:58, devant la Néo-Zélandaise Melanie Burke (9h29:51) et l'Américaine Kelsey Withrow (9h45:00). (Belga)

Au terme des 3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42,195 km de course à pied, Vanoenacker a devancé de plus de trois minutes l'Australien Luke McKenzie (8h18:10) et de près de 12 minutes le Néo-Zélandais Mark Bowstead (8h26:25). Marino Vanhoenacker, victime d'une fracture du sternum en avril 2017, a ainsi renoué avec la victoire grâce surtout à un marathon couru en 2h54:12. Il était le seul représentant belge parmi les professionnels. Outre son titre en Australie, Vanhoenacker, octuple vainqueur en Autriche à Klagenfurt, s'est également imposé au Canada, au Brésil, aux Etats-Unis, en Allemagne, Malaisie et Afrique du Sud. Chez les dames, la victoire est revenue à la Britannique Laura Siddall, en 9h05:58, devant la Néo-Zélandaise Melanie Burke (9h29:51) et l'Américaine Kelsey Withrow (9h45:00). (Belga)