"Vous pouvez donner une seconde chance à quelqu'un, mais sa façon d'agir est encore bien trop légère par rapport à ce qui s'est passé", a estimé Marco Van Basten dans le talk-show Rondo de Ziggo Sport. "Il aurait d'abord dû montrer à tout le monde qu'il regrette ses agissements passés et qu'il compatit avec les victimes avec lesquelles il ne s'est pas bien comporté. Après cela, vous pouvez passer à autre chose. Mais ici, il passe à un autre chapitre avant de s'excuser. Il aurait dû faire plus attention à ça.", poursuit l'homme et 58 sélections et 24 buts avec la sélection oranje.

Un autre ex-international, Ronald de Boer, est du même avis que Van Basten. "C'était une excellente occasion pour lui de revenir sur ce qui s'est passé et il ne l'a pas vraiment fait. A-t-il, par exemple, essayé de présenter des excuses à ses victimes ou effectué d'autres démarches en ce sens ? On attend quelque chose comme cela.", a poursuivi le frère jumeau de Frank.

Le franc-tireur de la presse sportive néerlandaise Youri Mulder ne s'est en revanche pas gêné pour dégainer aussi bien sur l'ancien joueur de l'Ajax et du Barça que sur son nouvel employeur. "J'ai entendu quelqu'un dire que c'était un gros doigt d'honneur aux femmes qui ont subi son comportement à l'Ajax.", a lancé l'ancien joueur d'Anderlecht qui n'a jamais sa langue en poche. "Nous parlons de quelqu'un qui a commis un abus de pouvoir dans un club. Le fait que l'Antwerp lui redonne une chance aussi rapidement est vraiment étrange. Le propriétaire est un peu bizarre. Il s'en fiche. Il y aura beaucoup de critiques. Et à juste titre, je pense."

"Vous pouvez donner une seconde chance à quelqu'un, mais sa façon d'agir est encore bien trop légère par rapport à ce qui s'est passé", a estimé Marco Van Basten dans le talk-show Rondo de Ziggo Sport. "Il aurait d'abord dû montrer à tout le monde qu'il regrette ses agissements passés et qu'il compatit avec les victimes avec lesquelles il ne s'est pas bien comporté. Après cela, vous pouvez passer à autre chose. Mais ici, il passe à un autre chapitre avant de s'excuser. Il aurait dû faire plus attention à ça.", poursuit l'homme et 58 sélections et 24 buts avec la sélection oranje.Un autre ex-international, Ronald de Boer, est du même avis que Van Basten. "C'était une excellente occasion pour lui de revenir sur ce qui s'est passé et il ne l'a pas vraiment fait. A-t-il, par exemple, essayé de présenter des excuses à ses victimes ou effectué d'autres démarches en ce sens ? On attend quelque chose comme cela.", a poursuivi le frère jumeau de Frank.Le franc-tireur de la presse sportive néerlandaise Youri Mulder ne s'est en revanche pas gêné pour dégainer aussi bien sur l'ancien joueur de l'Ajax et du Barça que sur son nouvel employeur. "J'ai entendu quelqu'un dire que c'était un gros doigt d'honneur aux femmes qui ont subi son comportement à l'Ajax.", a lancé l'ancien joueur d'Anderlecht qui n'a jamais sa langue en poche. "Nous parlons de quelqu'un qui a commis un abus de pouvoir dans un club. Le fait que l'Antwerp lui redonne une chance aussi rapidement est vraiment étrange. Le propriétaire est un peu bizarre. Il s'en fiche. Il y aura beaucoup de critiques. Et à juste titre, je pense."