"Si une équipe joue comme on l'a fait ce soir, sans caractère, sans coeur, sans personnalité, avec peur, sans parvenir à aligner trois passes, sans construire une action, cela signifie que l'entraîneur ne fait pas bien son travail", a expliqué l'Italien en conférence de presse. "Mon salaire est très élevé. Je ne veux pas voler cet argent c'est pourquoi je démissionne ce soir", a-t-il conclu. Lippi, 71 ans, était à nouveau à la tête de l'équipe nationale chinoise depuis mai 2019. Après un premier passage entre octobre 2016 et janvier 2019, il avait laissé sa place à son compatriote Fabio Cannavaro. Mais ce dernier avait démissionné quelques mois plus tard, ce qui avait entraîné le retour de Lippi. Durant sa longue carrière, Lippi a notamment remporté la Coupe du monde 2006 avec l'Italie ainsi que cinq championnats et la Ligue des Champions avec la Juventus. La Chine est deuxième du groupe A avec 7 points, à égalité avec les Philippines, à 5 longueurs de la Syrie. Les huit vainqueurs des groupes et les quatre meilleurs deuxièmes se qualifient pour le troisième tour des qualifications asiatiques. (Belga)