Marc Wilmots, qui fêtait dimanche son cinquantième match à la tête des Diables rouges, était heureux de constater que son équipe avait trouvé le bon équilibre. "Notre 4-2-3-1 tient bon. La défense a gardé le zéro pour la troisième fois de suite, mes quatre joueurs offensifs ont créé beaucoup de dangers et ont marqué tandis qu'avec mes deux numéros 6 (Axel Witsel et Radja Nainggolan), nous avons trouvé l'équilibre nécessaire dans l'équipe". Le sélectionneur fédéral s'est également félicité de la circulation du ballon. "Le rythme était très soutenu et nous avons fait courir l'adversaire."

"Le seul bémol aujourd'hui est le fait que nous avons oublié de concrétiser avant la pause", a poursuivi l'entraîneur. "Nous aurions dû mener 0-2 ou 0-3 avant la pause, c'est resté 0-1 bien trop longtemps. Au repos, mes joueurs étaient très nerveux en raison de ces occasions manquées, mais la décision est finalement tombée en seconde période", a conclu Marc Wilmots.

Marc Wilmots: "Eden Hazard a laissé parler son football"

"Un capitaine ne doit pas toujours parler avec sa bouche, parfois il doit simplement faire cela sur le terrain. Je pense qu'aujourd'hui, il a laissé ses pieds parler." Le sélectionneur fédéral Marc Wilmots ne tarissait pas d'éloges dimanche soir sur la prestation d'Eden Hazard, qui a mené les Diables rouges de main de maître lors de la victoire 0-4 face à la Hongrie. Le numéro 10 des Belges a probablement livré sa meilleure prestation sous la vareuse nationale, qu'il a ponctuée d'un but et d'un assist.

"Beaucoup ont été surpris de voir que j'avais confié le brassard de capitaine à Eden. C'est de cette manière que l'on fait grandir un joueur et qu'on lui donne plus de responsabilités. Je connais suffisamment son potentiel, je lui avais demandé de plus rentrer dans le jeu et de plus frapper au but", a confié Marc Wilmots. "Aujourd'hui, c'était vraiment impossible de lui enlever le ballon. Il est, tout comme Kevin De Bruyne, quelqu'un qui donne à l'équipe le calme nécessaire, car vous pouvez toujours lui passer le cuir. Je pense aussi que vous avez vu qu'Eden a très envie de jouer à Lille vendredi, il s'y sent à la maison", a expliqué l'entraîneur en référence au quart de finale face au pays de Galles qui se jouera au Stade Pierre Mauroy.

"Peut-être pas une mauvaise chose que Vermaelen ait un peu de repos"

L'entraîneur fédéral Marc Wilmots devra se passer des services de son défenseur central Thomas Vermaelen lors du quart de finale de l'Euro qui se disputera face au pays de Galles vendredi soir à Lille. Le joueur de Barcelone a écopé d'un second carton jaune lors de la victoire glanée dimanche contre la Hongrie (0-4) en huitième de finale et est dès lors suspendu pour la prochaine rencontre du tournoi.

"On ne peut rien y changer, il ne faut pas se lamenter, nous devons trouver des solutions", a expliqué Marc Wilmots à l'issue de la rencontre contre la Hongrie. "Les autres joueurs s'entraînent bien et sont prêts. J'avais demandé à mes joueurs de ne pas se retenir." Marc Wilmots ne veut pas encore révéler le nom du joueur qui remplacera Vermaelen dans l'axe de la défense. Une des possibilités est de voir Jan Vertonghen glisser vers le centre et Jordan Lukaku le remplacer sur le flanc gauche. "C'est évidemment regrettable de devoir se passer de Thomas. Il joue à un très haut niveau lors de cet Euro et a été exceptionnel. Après quatre matchs de suite, ce n'est peut-être pas une mauvaise chose qu'il ait un peu de repos. De cette manière, il sera en excellente forme si nous atteignons les demi-finales", souligne le sélectionneur. Cinq joueurs risquent une suspension en cas de nouvel avertissement lors du prochain match et de qualification pour le dernier carré. Il s'agit de Thomas Meunier, Jan Vertonghen, Axel Witsel, Marouane Fellaini et Michy Batshuayi. Les compteurs des cartons seront remis à zéro à l'issue des quarts de finale.

Marc Wilmots a énormément de respect pour les Gallois

Les Diables rouges retrouveront les Gallois sur leur chemin vendredi à Lille. "J'ai beaucoup de respect pour cette équipe", a déclaré le sélectionneur fédéral Marc Wilmots après la victoire face aux Magyars.

La Belgique et le pays de Galles ont joué ensemble à quatre reprises au cours des quatre dernières années. "Nous les connaissons très bien, ils ont avec Gareth Bale, Aaron Ramsey et Joe Allen plusieurs joueurs exceptionnels. Je sais que nous avons éprouvé beaucoup de difficultés à marquer lors de nos derniers duels (les Belges n'ont fait trembler les filets qu'une seule fois lors des trois derniers matchs, ndlr), les Gallois jouent de manière très compacte. Maintenant, il ne s'agit plus de match de qualification, c'est à nous de forcer notre chance", estime Marc Wilmots. L'entraîneur est par ailleurs heureux que le match se joue vendredi à Lille, à proximité de la frontière belge. "Je ne sais pas combien de tickets nos supporters pourront obtenir. Le Stade Pierre Mauroy dispose de 55.000 places, mais 150.000 Belges voudraient remplir les tribunes selon moi."

Marc Wilmots, qui fêtait dimanche son cinquantième match à la tête des Diables rouges, était heureux de constater que son équipe avait trouvé le bon équilibre. "Notre 4-2-3-1 tient bon. La défense a gardé le zéro pour la troisième fois de suite, mes quatre joueurs offensifs ont créé beaucoup de dangers et ont marqué tandis qu'avec mes deux numéros 6 (Axel Witsel et Radja Nainggolan), nous avons trouvé l'équilibre nécessaire dans l'équipe". Le sélectionneur fédéral s'est également félicité de la circulation du ballon. "Le rythme était très soutenu et nous avons fait courir l'adversaire." "Le seul bémol aujourd'hui est le fait que nous avons oublié de concrétiser avant la pause", a poursuivi l'entraîneur. "Nous aurions dû mener 0-2 ou 0-3 avant la pause, c'est resté 0-1 bien trop longtemps. Au repos, mes joueurs étaient très nerveux en raison de ces occasions manquées, mais la décision est finalement tombée en seconde période", a conclu Marc Wilmots."Un capitaine ne doit pas toujours parler avec sa bouche, parfois il doit simplement faire cela sur le terrain. Je pense qu'aujourd'hui, il a laissé ses pieds parler." Le sélectionneur fédéral Marc Wilmots ne tarissait pas d'éloges dimanche soir sur la prestation d'Eden Hazard, qui a mené les Diables rouges de main de maître lors de la victoire 0-4 face à la Hongrie. Le numéro 10 des Belges a probablement livré sa meilleure prestation sous la vareuse nationale, qu'il a ponctuée d'un but et d'un assist."Beaucoup ont été surpris de voir que j'avais confié le brassard de capitaine à Eden. C'est de cette manière que l'on fait grandir un joueur et qu'on lui donne plus de responsabilités. Je connais suffisamment son potentiel, je lui avais demandé de plus rentrer dans le jeu et de plus frapper au but", a confié Marc Wilmots. "Aujourd'hui, c'était vraiment impossible de lui enlever le ballon. Il est, tout comme Kevin De Bruyne, quelqu'un qui donne à l'équipe le calme nécessaire, car vous pouvez toujours lui passer le cuir. Je pense aussi que vous avez vu qu'Eden a très envie de jouer à Lille vendredi, il s'y sent à la maison", a expliqué l'entraîneur en référence au quart de finale face au pays de Galles qui se jouera au Stade Pierre Mauroy.L'entraîneur fédéral Marc Wilmots devra se passer des services de son défenseur central Thomas Vermaelen lors du quart de finale de l'Euro qui se disputera face au pays de Galles vendredi soir à Lille. Le joueur de Barcelone a écopé d'un second carton jaune lors de la victoire glanée dimanche contre la Hongrie (0-4) en huitième de finale et est dès lors suspendu pour la prochaine rencontre du tournoi."On ne peut rien y changer, il ne faut pas se lamenter, nous devons trouver des solutions", a expliqué Marc Wilmots à l'issue de la rencontre contre la Hongrie. "Les autres joueurs s'entraînent bien et sont prêts. J'avais demandé à mes joueurs de ne pas se retenir." Marc Wilmots ne veut pas encore révéler le nom du joueur qui remplacera Vermaelen dans l'axe de la défense. Une des possibilités est de voir Jan Vertonghen glisser vers le centre et Jordan Lukaku le remplacer sur le flanc gauche. "C'est évidemment regrettable de devoir se passer de Thomas. Il joue à un très haut niveau lors de cet Euro et a été exceptionnel. Après quatre matchs de suite, ce n'est peut-être pas une mauvaise chose qu'il ait un peu de repos. De cette manière, il sera en excellente forme si nous atteignons les demi-finales", souligne le sélectionneur. Cinq joueurs risquent une suspension en cas de nouvel avertissement lors du prochain match et de qualification pour le dernier carré. Il s'agit de Thomas Meunier, Jan Vertonghen, Axel Witsel, Marouane Fellaini et Michy Batshuayi. Les compteurs des cartons seront remis à zéro à l'issue des quarts de finale. Les Diables rouges retrouveront les Gallois sur leur chemin vendredi à Lille. "J'ai beaucoup de respect pour cette équipe", a déclaré le sélectionneur fédéral Marc Wilmots après la victoire face aux Magyars.La Belgique et le pays de Galles ont joué ensemble à quatre reprises au cours des quatre dernières années. "Nous les connaissons très bien, ils ont avec Gareth Bale, Aaron Ramsey et Joe Allen plusieurs joueurs exceptionnels. Je sais que nous avons éprouvé beaucoup de difficultés à marquer lors de nos derniers duels (les Belges n'ont fait trembler les filets qu'une seule fois lors des trois derniers matchs, ndlr), les Gallois jouent de manière très compacte. Maintenant, il ne s'agit plus de match de qualification, c'est à nous de forcer notre chance", estime Marc Wilmots. L'entraîneur est par ailleurs heureux que le match se joue vendredi à Lille, à proximité de la frontière belge. "Je ne sais pas combien de tickets nos supporters pourront obtenir. Le Stade Pierre Mauroy dispose de 55.000 places, mais 150.000 Belges voudraient remplir les tribunes selon moi."