Dans une réaction accordée devant l'hôtel des Diables Rouges à Diegem, le sélectionneur fédéral a expliqué les circonstances de cette annulation. "Nous n'avons pas eu à prendre de décision, la décision est venue de plus haut", a réagi Marc Wilmots.

"Vers 21h00, nous avons eu une réunion pour voir si le match allait se jouer ou pas et à 23h30 on nous a informé que la rencontre n'aurait pas lieu. Qu'on l'accepte ou qu'on ne l'accepte pas! Il y a le niveau sportif, mais pour moi les vies humaines sont plus importantes qu'un match de foot. Des matches de foot, j'en ai déjà joué mille. C'est pas un de plus ou de moins, qui va changer quelque chose. C'était une belle affiche. Peut-être qu'on la rejouera, peut-être qu'on ne la rejouera pas, mais ce n'est pas une question d'actualité. L'actualité, c'est que les joueurs vont partir, retourner dans leur club, et travailler. (...) La décision a été prise, je crois qu'elle a été convenablement prise et je l'accepte", a conclu Wilmots.

Dans une réaction accordée devant l'hôtel des Diables Rouges à Diegem, le sélectionneur fédéral a expliqué les circonstances de cette annulation. "Nous n'avons pas eu à prendre de décision, la décision est venue de plus haut", a réagi Marc Wilmots. "Vers 21h00, nous avons eu une réunion pour voir si le match allait se jouer ou pas et à 23h30 on nous a informé que la rencontre n'aurait pas lieu. Qu'on l'accepte ou qu'on ne l'accepte pas! Il y a le niveau sportif, mais pour moi les vies humaines sont plus importantes qu'un match de foot. Des matches de foot, j'en ai déjà joué mille. C'est pas un de plus ou de moins, qui va changer quelque chose. C'était une belle affiche. Peut-être qu'on la rejouera, peut-être qu'on ne la rejouera pas, mais ce n'est pas une question d'actualité. L'actualité, c'est que les joueurs vont partir, retourner dans leur club, et travailler. (...) La décision a été prise, je crois qu'elle a été convenablement prise et je l'accepte", a conclu Wilmots.