Pour la première fois de l'Euro, Marc Wilmots a tenu son point de presse avant et non après l'entraînement. Il s'est montré content de la prestation contre la Suède et s'est déjà tourné vers le 1/8e de finale dimanche à Tousouse contre la Hongrie. "Honnêtement, je préfère jouer contre l'Angleterre ou l'Espagne, car alors vous n'avez rien à perdre. De telles rencontres, comme celle contre le Brésil au Mondial 2002, sont les plus agréables." Le tableau théorique des Belges à l'Euro semble des plus intéressants avec les favoris Allemagne, France, Espagne, Angleterre et Italie regroupés dans l'autre moitié. "Avez-vous vu cet Euro? Je n'ai vu aucun rencontre qui était facile. Tous les pays y vont à fond. Il n'y a vraiment plus de petites équipes", a estimé Wilmots. "J'ai regardé un peu hier, Hongrie-Portugal. Les Hongrois ont vraiment une bonne équipe. Avec des joueurs comme Balazs Dzsudzsak, Adam Szalai et Kristian Nemeth ils ont des joueurs de classe et ils défendent pour leur vie. Aucun match n'est facile. Prenez l'exemple du Pays de Galles. Tous le monde a ri quand nous avons été battus là-bas, mais regardez où ils sont aujourd'hui", a poursuivi le sélectionneur fédéral qui est satisfait d'avoir la phase de groupes derrière lui. "Nous avons grandi dans le tournoi. Mes joueurs deviennent plus forts. En huitièmes de finale, le jeu peut complètement changer et le contexte des rencontres est totalement différent." (Belga)

Pour la première fois de l'Euro, Marc Wilmots a tenu son point de presse avant et non après l'entraînement. Il s'est montré content de la prestation contre la Suède et s'est déjà tourné vers le 1/8e de finale dimanche à Tousouse contre la Hongrie. "Honnêtement, je préfère jouer contre l'Angleterre ou l'Espagne, car alors vous n'avez rien à perdre. De telles rencontres, comme celle contre le Brésil au Mondial 2002, sont les plus agréables." Le tableau théorique des Belges à l'Euro semble des plus intéressants avec les favoris Allemagne, France, Espagne, Angleterre et Italie regroupés dans l'autre moitié. "Avez-vous vu cet Euro? Je n'ai vu aucun rencontre qui était facile. Tous les pays y vont à fond. Il n'y a vraiment plus de petites équipes", a estimé Wilmots. "J'ai regardé un peu hier, Hongrie-Portugal. Les Hongrois ont vraiment une bonne équipe. Avec des joueurs comme Balazs Dzsudzsak, Adam Szalai et Kristian Nemeth ils ont des joueurs de classe et ils défendent pour leur vie. Aucun match n'est facile. Prenez l'exemple du Pays de Galles. Tous le monde a ri quand nous avons été battus là-bas, mais regardez où ils sont aujourd'hui", a poursuivi le sélectionneur fédéral qui est satisfait d'avoir la phase de groupes derrière lui. "Nous avons grandi dans le tournoi. Mes joueurs deviennent plus forts. En huitièmes de finale, le jeu peut complètement changer et le contexte des rencontres est totalement différent." (Belga)