"Je n'aurais jamais pensé que je pouvais le faire. C'est juste incroyable, j'ai été très proche de la victoire à deux reprises. J'ai un peu mal au dos, je n'avais pas bien dormi, mais je me suis dit que je devais me lancer. Le plan, c'était de partir dans l'échappée, mais ensuite Bora a contrôlé la course alors nous avons changé la tactique. J'ai pensé qu'il fallait attaquer, ce n'était pas dans le plan mais j'ai suivi mon feeling", a déclaré Marc Hirschi dans la flash-interview, lui qui fut 2e à Nice et 3e à Laruns dans des étapes du début de Tour. "Je ne pensais pas que j'irais jusqu'au bout, j'ai seulement réalisé dans le dernier kilomètre que c'était bon. C'est ma première victoire professionnelle et c'est sur le Tour, je ne trouve pas les mots. L'étape de Laruns m'a donné de la motivation et aussi de la confiance. Je ne pouvais pas faire trois podiums sans victoire." (Belga)

"Je n'aurais jamais pensé que je pouvais le faire. C'est juste incroyable, j'ai été très proche de la victoire à deux reprises. J'ai un peu mal au dos, je n'avais pas bien dormi, mais je me suis dit que je devais me lancer. Le plan, c'était de partir dans l'échappée, mais ensuite Bora a contrôlé la course alors nous avons changé la tactique. J'ai pensé qu'il fallait attaquer, ce n'était pas dans le plan mais j'ai suivi mon feeling", a déclaré Marc Hirschi dans la flash-interview, lui qui fut 2e à Nice et 3e à Laruns dans des étapes du début de Tour. "Je ne pensais pas que j'irais jusqu'au bout, j'ai seulement réalisé dans le dernier kilomètre que c'était bon. C'est ma première victoire professionnelle et c'est sur le Tour, je ne trouve pas les mots. L'étape de Laruns m'a donné de la motivation et aussi de la confiance. Je ne pouvais pas faire trois podiums sans victoire." (Belga)