"J'ai vu pendant ces deux ans qu'être président du RSCA était presque un travail à temps plein et j'essaie d'être toujours là quand une société a besoin de moi", a expliqué Coucke. "Mais être président du RSCA, c'est vraiment plus que ça. Il faut être toujours là parce que ça bouge. Et autant de gens, autant d'émotions, sont liés à ça. Et donc je suis convaincu que cette décision que je prends, pour vous les supporters, est la bonne."

Coucke cède le fauteuil de président à Vandenhaute, qui sera entouré de Karel Van Eetvelt, le CEO, et Vincent Kompany, qui restera à Anderlecht après 2022. "Je suis vraiment convaincu que maintenant nous prenons les bonnes décisions et que le club est entre les mains d'une équipe de personnes très professionnelles qui ont un très grand coeur pour le RSCA et une très grande connaissance du football. Je leur apporterai un soutien maximal dans le cadre de mon nouveau rôle."

"J'ai vu pendant ces deux ans qu'être président du RSCA était presque un travail à temps plein et j'essaie d'être toujours là quand une société a besoin de moi", a expliqué Coucke. "Mais être président du RSCA, c'est vraiment plus que ça. Il faut être toujours là parce que ça bouge. Et autant de gens, autant d'émotions, sont liés à ça. Et donc je suis convaincu que cette décision que je prends, pour vous les supporters, est la bonne." Coucke cède le fauteuil de président à Vandenhaute, qui sera entouré de Karel Van Eetvelt, le CEO, et Vincent Kompany, qui restera à Anderlecht après 2022. "Je suis vraiment convaincu que maintenant nous prenons les bonnes décisions et que le club est entre les mains d'une équipe de personnes très professionnelles qui ont un très grand coeur pour le RSCA et une très grande connaissance du football. Je leur apporterai un soutien maximal dans le cadre de mon nouveau rôle."