Marc Brys, 58 ans, avait été licencié par Saint-Trond en novembre dernier, lui qui était arrivé au STVV en 2018. Avec Marc Brys, OHL a opté pour un coach ayant une grande expérience du football belge. Brys a notamment pris place sur les bancs du Germinal Beerschot 2003-2005 et 2006-2007), de Mouscron (2007) et du FC Malines (2010-2012). Il avait ensuite tenté une expérience en Arabie Saoudite, à Al Faisaly et à Al-Raed, avant de revenir au Beerschot de 2016 à 2018. Il a mené les Anversois en en finale de la Proximus League pour la montée en D1A, perdue contre le Cercle Bruges. Et c'est justement les 'Rats' que Brys retrouvera avec OHL le 2 août pour la finale retour de la Proximus League. Le Beerschot s'était imposé 1-0 à l'aller, avant que la pandémie de coronavirus ne mette le monde du sport à l'arrêt. "Nous sommes convaincus que Marc possède les qualités et l'expérience pour remplir nos ambitions et nos objectifs", déclare le président de OHL Aiyawatt Srivaddhanaprabha. "Nous sommes heureux qu'il ait accepté ce défi. C'est la preuve qu'il croit au projet à long terme du club". (Belga)

Marc Brys, 58 ans, avait été licencié par Saint-Trond en novembre dernier, lui qui était arrivé au STVV en 2018. Avec Marc Brys, OHL a opté pour un coach ayant une grande expérience du football belge. Brys a notamment pris place sur les bancs du Germinal Beerschot 2003-2005 et 2006-2007), de Mouscron (2007) et du FC Malines (2010-2012). Il avait ensuite tenté une expérience en Arabie Saoudite, à Al Faisaly et à Al-Raed, avant de revenir au Beerschot de 2016 à 2018. Il a mené les Anversois en en finale de la Proximus League pour la montée en D1A, perdue contre le Cercle Bruges. Et c'est justement les 'Rats' que Brys retrouvera avec OHL le 2 août pour la finale retour de la Proximus League. Le Beerschot s'était imposé 1-0 à l'aller, avant que la pandémie de coronavirus ne mette le monde du sport à l'arrêt. "Nous sommes convaincus que Marc possède les qualités et l'expérience pour remplir nos ambitions et nos objectifs", déclare le président de OHL Aiyawatt Srivaddhanaprabha. "Nous sommes heureux qu'il ait accepté ce défi. C'est la preuve qu'il croit au projet à long terme du club". (Belga)