"Aujourd'hui, c'est avec un mélange d'émotions que j'annonce ma retraite. Immense merci à toutes les personnes, famille, amis, équipiers, coaches, staff, supporters, qui ont été impliquées dans ma vie depuis 23 ans. Ce fut une expérience fabuleuse, bien a-delà de mes rêves les plus fous", a tweeté Ginobili. Drafté en 1999, Ginobili n'a rejoint finalement qu'en 2002 les Spurs, où il dispute ensuite l'intégralité de ses 16 saisons en NBA. Il aura disputé 1.057 rencontres dont seulement 349 en tant que titulaire. Sortant du banc texan avec brio pour apporter son adresse et sa détermination, Ginobili a été élu 'Sixth Man of the Year' (meilleur 6e homme) en 2008. Il compte également deux sélections All-Star (2005 et 2011). Outre ses quatre bagues NBA (2003, 2005, 2007, 2014), le génie des parquets a aussi remporté un titre olympique (2004) et un sacre en Euroleague avec Bologne (2001). (Belga)

"Aujourd'hui, c'est avec un mélange d'émotions que j'annonce ma retraite. Immense merci à toutes les personnes, famille, amis, équipiers, coaches, staff, supporters, qui ont été impliquées dans ma vie depuis 23 ans. Ce fut une expérience fabuleuse, bien a-delà de mes rêves les plus fous", a tweeté Ginobili. Drafté en 1999, Ginobili n'a rejoint finalement qu'en 2002 les Spurs, où il dispute ensuite l'intégralité de ses 16 saisons en NBA. Il aura disputé 1.057 rencontres dont seulement 349 en tant que titulaire. Sortant du banc texan avec brio pour apporter son adresse et sa détermination, Ginobili a été élu 'Sixth Man of the Year' (meilleur 6e homme) en 2008. Il compte également deux sélections All-Star (2005 et 2011). Outre ses quatre bagues NBA (2003, 2005, 2007, 2014), le génie des parquets a aussi remporté un titre olympique (2004) et un sacre en Euroleague avec Bologne (2001). (Belga)