Plus tôt dans la journée, une vidéo, des photos et un enregistrement audio avaient été publiés sur le compte Instagram de la jeune femme avant d'être supprimés. Ces images montraient la jeune femme le visage en sang et des contusions sur son corps, avec la mention "à tous ceux qui veulent savoir ce que Mason Greenwood me fait réellement". "Nous sommes au courant des images et des allégations qui circulent sur les réseaux sociaux", a écrit Manchester United dans un premier communiqué dimanche. "Nous ne ferons aucun autre commentaire tant que les faits n'auront pas été établis. Manchester United ne tolère aucune forme de violence". Mais, dans un second communiqué, le club de l'attaquant de 20 ans a précisé: "Mason Greenwood ne reviendra pas à l'entraînement et ne jouera pas de matches jusqu'à nouvel ordre". Un porte-parole de la police du Grand Manchester, cité par l'agence britannique Press Association, a pour sa part déclaré: "La police du Grand Manchester est au courant des images et des vidéos circulant sur les réseaux sociaux. Des enquêtes sont en cours pour éclaircir l'ensemble des circonstances." (Belga)

Plus tôt dans la journée, une vidéo, des photos et un enregistrement audio avaient été publiés sur le compte Instagram de la jeune femme avant d'être supprimés. Ces images montraient la jeune femme le visage en sang et des contusions sur son corps, avec la mention "à tous ceux qui veulent savoir ce que Mason Greenwood me fait réellement". "Nous sommes au courant des images et des allégations qui circulent sur les réseaux sociaux", a écrit Manchester United dans un premier communiqué dimanche. "Nous ne ferons aucun autre commentaire tant que les faits n'auront pas été établis. Manchester United ne tolère aucune forme de violence". Mais, dans un second communiqué, le club de l'attaquant de 20 ans a précisé: "Mason Greenwood ne reviendra pas à l'entraînement et ne jouera pas de matches jusqu'à nouvel ordre". Un porte-parole de la police du Grand Manchester, cité par l'agence britannique Press Association, a pour sa part déclaré: "La police du Grand Manchester est au courant des images et des vidéos circulant sur les réseaux sociaux. Des enquêtes sont en cours pour éclaircir l'ensemble des circonstances." (Belga)