La saison dernière, Man City a bâti son titre de champion d'Angleterre, le premier depuis 1968, sur sa défense de fer, la meilleure de Premier League avec seulement 29 buts encaissés en 38 matches. Au coeur de cette ligne arrière, le capitaine des Skyblues, Vincent Kompany, intransigeant et régulier toute la saison, a tellement impressionné qu'il a été élu 'Joueur de l'année'.

C'est cette même ligne arrière qui aujourd'hui essuie les critiques. Lors des quatre premiers matches de la saison (trois rencontres de championnat et un Community Shield), la défense a déjà pris 7 goals ! Sans compter que le gardien Joe Hart n'a pas pu rendre une seule clean sheet.

En bon capitaine, Vincent Kompany a balayé ces critiques d'un revers de la main : "cela n'a aucune importance", a-t-il expliqué après la victoire 3-1 face à QPR le week-end dernier. "Nous avons prouvé par le passé que nous étions toujours présents dans les moments les plus importants. A partir de décembre, janvier, février, nous serons là. Pour l'instant, on essaie tous de produire du beau jeu avant tout. Du coup, on s'expose parfois un peu trop. Mais dans la dernière ligne droite de la saison, cela n'arrivera plus."

Sportfootmagazine.be, avec Sportvoetbalmagazine.be (MS)

La saison dernière, Man City a bâti son titre de champion d'Angleterre, le premier depuis 1968, sur sa défense de fer, la meilleure de Premier League avec seulement 29 buts encaissés en 38 matches. Au coeur de cette ligne arrière, le capitaine des Skyblues, Vincent Kompany, intransigeant et régulier toute la saison, a tellement impressionné qu'il a été élu 'Joueur de l'année'.C'est cette même ligne arrière qui aujourd'hui essuie les critiques. Lors des quatre premiers matches de la saison (trois rencontres de championnat et un Community Shield), la défense a déjà pris 7 goals ! Sans compter que le gardien Joe Hart n'a pas pu rendre une seule clean sheet.En bon capitaine, Vincent Kompany a balayé ces critiques d'un revers de la main : "cela n'a aucune importance", a-t-il expliqué après la victoire 3-1 face à QPR le week-end dernier. "Nous avons prouvé par le passé que nous étions toujours présents dans les moments les plus importants. A partir de décembre, janvier, février, nous serons là. Pour l'instant, on essaie tous de produire du beau jeu avant tout. Du coup, on s'expose parfois un peu trop. Mais dans la dernière ligne droite de la saison, cela n'arrivera plus."Sportfootmagazine.be, avec Sportvoetbalmagazine.be (MS)