Quelles demandes, remarques et arguments ?

Les réponses sont explicitées dans le communiqué, sans surprise, car on les connaissait déjà.

En résumé:

* La défense du KV Malines a clairement démontré au cours des audiences que seuls quatre administrateurs du club sur onze, étaient impliqués dans la tentative de falsification d'un match. Ce qui pour la Commission démontre l'implication du club. Or et même si ce n'est peut-être pas partout comme ça à Malines, aucune grande décision ne peut être prise par seulement quatre personnes. On avait donc demandé que l'enquête soit étendue au delà de ce cercle de quatre, auprès par exemple des actionnaires et des associations de supporters, afin d'établir les vraies responsabilités du club, s'il y en avait. Mais cela n'a visiblement pas été fait, la commission se bornant à répéter que démasquer quatre personnes suffit pour établir la fraude.

* Les bandes enregistrées ou des copies dont le contenu constitue l'essentiel du dossier à charge du KV Malines, n'ont jamais été mises à la disposition de la défense, alors qu'il s'agit d'un droit constitutionnel récemment confirmé par la Cour de cassation.

* Enfin comme les avocats de Malines l'ont à plusieurs reprises répété lors des audiences, l'article B1711.141 du règlement fédéral, approuvé, validé et confirmé par le Comité Exécutif de l'Union belge, précise que des faits de corruption susceptibles d'être sanctionnés d'une dégradation à un niveau inférieur, ou d'une modification du classement, doivent être dénoncés avant le 15 juin de la saison où ils auraient été commis. Ou au plus tard sept jours après la dernière journée du championnat, s'il n'est pas terminé à cette date. Autrement dit une plainte déposée ultérieurement devait être déclarée non recevable, selon Malines.

Le KV Malines, vainqueur de la Coupe de Belgique de football et champion de la Proximus League (D1B), conteste les sanctions de la Commission des Litiges d'Appel pour le Football Professionnel qui ont annulé sa montée en Jupiler Pro League (D1A) avec un retrait de 12 points en prime, sa participation à la phase de poules de l'Europa League, et son inscription à l'édition 2019-2020 de la Coupe de Belgique.

Il va interjeter appel auprès de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) "dans les sept jours", selon un communiqué publié lundi sur le site internet officiel du club www.kvmechelen.be.

"Le Conseil d'administration du club va examiner encore plus en profondeur le document, avant de saisir la CBAS".

"Malines est innocent, et ne va pas payer pour une faute qu'il n'a pas commise", conclut le communiqué.

Le Kavé, pour rappel, a été condamné pour avoir tenté de falsifier la rencontre de la dernière journée de la saison régulière du champîonnat de D1A 2017-2018 contre Waasland-Beveren (2-0), le 11 mars 2018.