Le délégué du match Fernand Meese a noté dans son rapport que les supporters des deux équipes avaient jeté des feux de bengale dans les blocs des supporters adverses.

L'arbitre Lawrence Visser avait dû arrêter la partie pendant un petit quart d'heure en deuxième mi-temps.

La sentence précise qu'à la prochaine infraction similaire, avant le 9 avril 2020, le sursis sautera.

L'appel, qui conteste ce verdict, sera examiné par la chambre d'appel de la Commission des litiges le vendredi 19 avril.

Condamné à la même peine et pour les mêmes faits, mardi, le Beerschot Wilrijk n'a pas encore fait savoir s'il allait ou non en appel.