Le KV Malines a défendu ce mardi la conformité de sa licence actuelle suite à la plainte déposée par le Beerschot en juillet dernier. Une procédure qui n'inquiète pas outre-mesure les Sang et Or et qui peut même leur permettre de mieux préparer le dossier de la saison prochaine. "Nous nous attendons bien à 'un vent contraire' lors de l'octroi de ces licences et nous faisons donc tout notre possible pour adapter notre dossier en fonction des exigences. De ce point de vue-là, il n'y a actuellement aucune indication qui suggère que nous ne recevrons pas notre licence pour la saison prochine", a affirmé Lammar. Le fait que le club ait changé de structure décisionnelle joue en sa faveur. Les anciens dirigeants mis en cause par le scandale - Olivier Somers, Thierry Steemans, Johan Timmermans et Stefaan Vanroy - ont été évincés. "Il n'y a plus personne de l'actuelle direction qui a été condamné par la CBAS", a expliqué Lammar. Un élément important puisqu'un club dont les entités juridiques ont été reconnues coupables de truquage de matches ne peut pas avoir accès à une licence.

Les dossiers de licence devront être soumis en mars 2020 après quoi des justificatifs ou des explications supplémentaires pourraient être demandées. En décembre 2019, des évaluations intermédiaires seront effectuées.