Malines dément les propos racistes à l'encontre du T2 de l'Union

10/09/18 à 13:39 - Mise à jour à 13:39

Source: Belga

Le FC Malinois dément dans une réaction officielle parue sur son site internet, les propos racistes tenus par l'entraîneur-adjoint Frederik Vanderbiest envers son homologue de l'Union Saint-Gilloise Abderrahmane Ramdane, dimanche au Stade Joseph Marien, lors de la rencontre de Proximus League entre les deux équipes (2-2).

Malines dément les propos racistes à l'encontre du T2 de l'Union

FC Malinois vs Union Saint-Gilloise © BELGA

Les deux hommes avaient été priés de regagner prématurément les vestiaires par l'arbitre Vanbecelare, qui venait d'exclure un joueur de chaque équipe. En l'occurrence le malinois Lucas Bijker et l'unioniste Serge Tabekou. La dispute s'est prolongée dans le tunnel où un coup de coude de Ramdane a envoyé Vanderbiest à l'hôpital. Sept points de suture ont été nécessaires pour recoudre la plaie.

Selon l'Union c'est Vanderbiest, un de ses anciens joueurs et non des moindres, soit dit entre parenthèses, qui a allumé la mèche en voulant frapper le préparateur physique Léo Djaoui après la double exclusion. Ramdane se serait interposé pour tenter de séparer les protagonistes, explique le club de la Butte sur son site internet.

"Vanderbiest a alors plusieurs fois traité Ramdane de 'Sale bougnoule'. Celui-ci a alors naturellement réagi, mais sans violence".

Ensuite, dans le tunnel, et toujours selon l'Union, "Monsieur Vanderbiest a une nouvelle fois porté les mêmes insultes racistes à l'égard de Monsieur Ramdane et s'est dirigé vers lui de manière agressive. Monsieur Ramdane a physiquement réagi et Monsieur Vanderbiest a été blessé...".

Une version démentie par Malines, qui envisage de porter plainte contre Ramdane.

"Vanderbiest a reçu un coup de l'entraîneur-adjoint de l'Union qui l'attendait à un coin des catacombes du stade pour le lui infliger", précise le communiqué. "On a interrogé Frederik Vanderbiest et il réfute toutes ces accusations de propos racistes..."

"Le Kavé attend le rapport du quatrième arbitre qui confirmera sans aucun doute cette version, vu qu'il se trouvait tout près des faits. En fonction de son compte-rendu, le KVM et Frederik Vanderbiest décideront de porter plainte ou non au civil pour violence physique".

Le club "réaffirme fermement qu'il condamne tout acte de violence physique, quel qu'il soit, ou de racisme, contraires à l'esprit du sport. La passion et la lutte ne doivent pas franchir les limites du débat sportif !"

On ajoutera encore que Ramdane, qui dit avoir reçu un coup aux côtes, et "seulement voulu se défendre, sans avoir l'intention de blesser M. Vanderbiest", selon son agent Antony Feuillade, envisageait lui aussi de porter plainte auprès de la police de Forest pour des propos racistes, en plus de menaces...

Nos partenaires