Chris O'loughlin a écarté Ruben Fernandez et Memé Tchité afin d'inscrire sur la feuille de match le minimum de six joueurs formés en Belgique. Le coach trudonnaire leur a préféré Nick Proschwitz, l'auteur du but victorieux face au Standard.

Vu que Saint-Trond lui a laissé la possession du ballon, Malines a tenté de démentir sa mauvaise réputation en déplacement via une combinaison signée Hanni-Nicolas Verdier (1e). Patiemment, les Canaris ont alors commencé à survoler le milieu de terrain et ont forcé un premier coup de coin (10e). C'était aussi la première alerte pour Jean-François Gillet heureux de voir la reprise de Verdier heurter le montant. Le gardien malinois a ensuite montré plusieurs facettes de son talent. Après avoir remporté un duel face à Benito Raman (14e), il est bien sorti dans les pieds de Proschwitz (18e) avant d'expédier au-dessus de la transversale un envoi de Yaya Soumahoro (23e). Alors que Saint-Trond avait déjà forcé 5 corners, Malines a obligé William Dutoit à sauver son camp sur une reprise de Tim Matthys (29e). Le gardien trudonnaire n'a pas enlevé la vedette à Gillet, qui a détourné un penalty botté par Raman (30e).

Si la fin de la première période avait été marquée par un éclat de Matthys, la seconde a débuté par un but de De Petter (52e): esseulé devant la ligne, le capitaine malinois n'a pas flanché (0-1). Menés à la marque pour la 18e fois de la saison, les visités ont lancé dans l'aventure Yuji Ono (60e) à la place de Soumahoro et un attaquant supplémentaire Yohan Boli (65e) pour d'Allan. Ces changements n'ont produit aucun effet. Le rythme de la rencontre a baissé et les visiteurs, via Aleksandr Bjelica (71e) et Hanni (84e), ont eu la possibilité de doubler la marque. L'exclusion de Mamadou Bagayoko (85e) a précipité la défaite des Trudonnaires assommés par Hanni (89e) et Claes (90e+2).

Chris O'loughlin a écarté Ruben Fernandez et Memé Tchité afin d'inscrire sur la feuille de match le minimum de six joueurs formés en Belgique. Le coach trudonnaire leur a préféré Nick Proschwitz, l'auteur du but victorieux face au Standard. Vu que Saint-Trond lui a laissé la possession du ballon, Malines a tenté de démentir sa mauvaise réputation en déplacement via une combinaison signée Hanni-Nicolas Verdier (1e). Patiemment, les Canaris ont alors commencé à survoler le milieu de terrain et ont forcé un premier coup de coin (10e). C'était aussi la première alerte pour Jean-François Gillet heureux de voir la reprise de Verdier heurter le montant. Le gardien malinois a ensuite montré plusieurs facettes de son talent. Après avoir remporté un duel face à Benito Raman (14e), il est bien sorti dans les pieds de Proschwitz (18e) avant d'expédier au-dessus de la transversale un envoi de Yaya Soumahoro (23e). Alors que Saint-Trond avait déjà forcé 5 corners, Malines a obligé William Dutoit à sauver son camp sur une reprise de Tim Matthys (29e). Le gardien trudonnaire n'a pas enlevé la vedette à Gillet, qui a détourné un penalty botté par Raman (30e). Si la fin de la première période avait été marquée par un éclat de Matthys, la seconde a débuté par un but de De Petter (52e): esseulé devant la ligne, le capitaine malinois n'a pas flanché (0-1). Menés à la marque pour la 18e fois de la saison, les visités ont lancé dans l'aventure Yuji Ono (60e) à la place de Soumahoro et un attaquant supplémentaire Yohan Boli (65e) pour d'Allan. Ces changements n'ont produit aucun effet. Le rythme de la rencontre a baissé et les visiteurs, via Aleksandr Bjelica (71e) et Hanni (84e), ont eu la possibilité de doubler la marque. L'exclusion de Mamadou Bagayoko (85e) a précipité la défaite des Trudonnaires assommés par Hanni (89e) et Claes (90e+2).